2 min de lecture Coronavirus

Les infos de 18h - Match de foot à Strasbourg : les participants invités à se faire dépister

Les personnes ayant participé au match de foot illégal à Strasbourg sont invitées à venir se faire dépister. Mais par crainte d'être identifiées, beaucoup pourraient ne pas le faire.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 18h - Match de foot à Strasbourg : les participants invités à se faire dépister Crédit Image : AFP/B.Langlois | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Yannick Olland

Après un match de foot ayant réuni entre 400 et 500 personnes à Strasbourg, les autorités sanitaires redoutent un nouveau foyer de contamination au coronavirus. Les supporters et joueurs ayant participé à cette rencontre interquartier sont invités à venir se faire dépister au Parlement européen, transformé en centre de dépistage géant, mais certains pourraient ne pas le faire, craignant de se faire arrêter.

L'Agence régionale de santé tente donc de rassurer. "Ce dépistage se fait bien évidemment en tout anonymat", assure Adeline Jenner de l'ARS. "Forcément dans un rassemblement de 400 personnes il y a des personnes qui ont eu le Covid, qui ont peut-être encore une forme de contagiosité et qui l'ont transmis ce jour-là. Les chaines de propagation vont très très vite", souligne-t-elle.  

De son côté, la procureure de Strasbourg veut poursuivre les organisateurs du match, mais pour ne pas gêner le dépistage, elle s'engage à ce qu'il n'y ait aucun policier autour du Parlement européen pour identifier d'éventuels participants. "Ce n'est pas mon objectif", indique à RTL Yolande Renzi. Déplorant l'organisation de ce match, elle souligne que les organisateurs encourent jusqu'à 6 mois d'emprisonnement et 7.500 euros d'amende

À écouter également dans ce journal

AutomobileEmmanuel Macron a annoncé un plan à plus de 8 milliards d'euros pour soutenir l'industrie automobile française durement touchée par la crise du coronavirus. 

À lire aussi
Donald Trump, le 21 juillet 2020 Donald Trump
Coronavirus aux États-Unis : pourquoi Trump veut un vaccin d'ici octobre

Économie - L'entreprise de prêt-à-porter Camaïeu, qui compte quelque 3.900 salariés en France dont 450 au siège social à Roubaix (Nord), a été placée en redressement judiciaire ce mardi par le tribunal de commerce de Lille. 

Justice Un homme de 36 ans acquis aux thèses de l'ultra-droite a été interpellé ce matin à Limoges, dans le cadre d'une enquête ouverte le 12 mai par le parquet national antiterroriste (Pnat).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Strasbourg Bas-Rhin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants