1 min de lecture Fiscalité

Les impôts locaux flambent, la faute à l'État

Pour compenser la baisse des dotations décidées par le gouvernement, les communes sont forcées de se servir dans la poche des contribuables. Pour certaines, l'effort est considérable.

Les impôts locaux flambent, la faute à l'État (illustration)
Les impôts locaux flambent, la faute à l'État (illustration) Crédit : AFP
Marie-Bénédicte Allaire
Marie-Bénédicte Allaire et Isabelle Choquet

Certains d'entre vous l'ont sûrement remarqué, la note des impôts locaux est salée cette année. C'est une conséquence des économies voulues par l'État. Pour équilibrer le budget, le gouvernement a prévu une baisse des dotations aux collectivités de 50 millions d'euros. Mais ce qui manque dans les caisses des communes, elles vont le chercher dans la poche des contribuables.

La hausse est parfois sensible concernant la taxe foncière et de la taxe d'habitation. À Saint-Denis (93) par exemple, les impôts locaux ont augmenté de 10%. Le conseil municipal a voté cette mesure fiscale en mars dernier. La ville compte un quart d'habitants de plus depuis 15 ans, une population jeune avec des enfants en bas âge, mais depuis trois ans la commune a perdu 3,8 millions d'euros de dotations par an.

"C'est une part non négligeable quand on sait que le coût de fonctionnement d'une école, c'est environ un million d'euros, déplore Fabienne Soulas, adjointe au maire de Saint-Denis. C'est donc pratiquement le fonctionnement de quatre écoles qui est impacté par la baisse des dotations." Cela oblige à faire des choix pour la ville qui économise en frais de fonctionnement mais veut maintenir sa politique de solidarité. La communauté de communes bénéficie de l'apport des grandes entreprises, comme la SNCF, qui s'y sont implantées ces dernières années. Elles contribuent plus à son budget que la fiscalité des ménages. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fiscalité Impôts Habitat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants