1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les feux tricolores vont-ils disparaître ?
2 min de lecture

Les feux tricolores vont-ils disparaître ?

REPLAY - Avec l'arrivée des voitures connectées, les chercheurs sont en train de dessiner le monde de demain... sans feu rouge.

Un feu tricolore à Paris (illustration)
Un feu tricolore à Paris (illustration)
Crédit : AFP / Loïc Venance
Les feux tricolores vont-ils disparaître ?
00:03:22
Loïc Farge
Loïc Farge

Actuellement, on arrive au feu rouge et on s'arrête. Ce qui pourrait tout changer, c'est qu'on puisse anticiper, avant d'arriver devant le feu. Imaginez que le feu tricolore communique avec votre voiture, que votre GPS ou votre téléphone vous indiquent quand le feu va changer de couleur. Si vous savez à l'avance que le feu sera vert lors de votre arrivée au carrefour, vous allez continuer sur votre lancée. Si, en revanche, vous savez que vous allez devoir attendre, vous allez commencer à décélérer. Ça c'est un monde que l'on peut imaginer facilement dès aujourd'hui.

Passons à l'étape suivante que des chercheurs sont en train d'imaginer et de tester pour nous. Votre voiture sait en amont quand elle va pouvoir traverser une intersection, car le carrefour devient intelligent. Il affecte à l'avance au véhicule qui s'approche un créneau pour qu'il passe. Un algorithme se nourrit des positions des voitures qui veulent traverser et distribue les temps de passage. Le feu tricolore n'a alors plus d'utilité, car plus aucun véhicule ne vient se précipiter sur un carrefour pour attendre bêtement au pied d'un poteau.

Période de transition

On n'est pas obligé d'attendre que tous les véhicules d'un parc soient connectés (ce qui n'arrivera pas avant 2030, voire 2050). On va donc vivre une période de transition avec, par exemple, des endroits où les routes pourront être partagées entre les voitures connectées et les autres, entre les voies sans feu et d'autres. C'est donc progressivement qu'on va passer à cette route du futur qu'imagine Nour-Eddin El Faouzi, directeur du laboratoire d'ingénierie, de circulation et transports à l'IFSTTAR de Bron.

"C'est un choc, c'est une révolution. La route devient intelligente. Les véhicules connectés dessinent déjà ce paysage là, la technologie est relativement mature pour permettre de dessiner cette mobilité connectée qui permettra à terme de réduire les bouchons", explique-t-il.

À lire aussi

Réduire les embouteillages, réduire aussi les consommations. Une vie sans arrêt au feu tricolore, ça évite de dépenser de l'énergie au freinage et au redémarrage. Au moins 10 à 15% de consommation en moins, selon les études.

Déjà moins de feux dans nos villes

On voit déjà le nombre de feux tricolores baisser dans les grandes agglomérations françaises. "Nos chiffres de vente le montrent", nous a indiqué Lacroix, un des fabricants de feux de circulation. En zone rurale en revanche, on a tendance à installer plus de feux de circulation pour faire ralentir les voitures. L'exemple le plus frappant de démontage de feux de circulation, c'est Bordeaux. La métropole girondine est en train de supprimer 160 carrefours à feux (elle en avait 930 sur l'agglomération) pour réduire les accidents et pour fluidifier le trafic.

Si on ne supprime pas les feux, on les rend dynamiques. Désormais sur la grande majorité des gros carrefours, les feux changent de couleur en fonction du nombre de véhicules arrêtés. À Metz, nous indique Samuel Goldschmidt, le correspondant de RTL, la coordination des feux a permis aux automobilistes de diviser par trois le temps de traversée de la ville. À Nantes, deux-tiers des feux (contre un tiers il y a quinze ans) sont équipés pour donner la priorité au tram ou au bus. Avant de disparaître un jour, nos feux tricolores seront donc devenus très intelligents.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/