2 min de lecture Polémique

Les enfants préféreraient les écrans aux bonbons

C'est une étude européenne réalisée par le groupe Norton-Symantec qui dévoile ce nouveau phénomène : à choisir, un enfant préférerait passer du temps devant un écran qu'avoir des sucreries.

En France, le Conseil supérieur de l'Audiovisuel conseille de ne pas mettre les enfants de moins de 3 ans devant un écran de télévision
En France, le Conseil supérieur de l'Audiovisuel conseille de ne pas mettre les enfants de moins de 3 ans devant un écran de télévision Crédit : Pixabay
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

C'est une addiction inquiétante. Selon une étude, les enfants seraient de plus en plus accros aux écrans. Rendue publique le 6 novembre et réalisée par le groupe américain Norton-Symantec, l'étude suggère que les enfants passent beaucoup plus de temps devant les écrans mobiles (2h30 en moyenne par jour) qu'à jouer dehors (moins de 2h par jour).

À tel point qu'ils les préféreraient aux sucreries. En effet, les auteurs de l'étude indiquent que "les enfants sont plus en demande de temps d'écran que de sucreries". Autrement dit, si un enfant avait le choix entre passer du temps devant un écran et manger une sucrerie, ils auraient tendance à choisir l'écran.

Le phénomène a été étudié sur 6.986 personnes dans plusieurs pays européens. Et c'est le Royaume-Uni qui prend la tête de ce classement : les jeunes britanniques passent quotidiennement 3h sur internet. À l'opposé, les enfants espagnols sont les moins intéressés par les écrans : ils y passent "seulement" trente minutes par jour.

À lire aussi
Dr Dre scandale
La mauvaise blague de Dr Dre après le scandale de corruption universitaire aux États-Unis

Les parents aussi dans le collimateur

Sur cet éventail d'échantillon, plus d'un quart des parents affirment savoir que leur enfant passe plus de temps en ligne qu'eux-mêmes. Ils reconnaissent néanmoins une part de culpabilité : 57% d'entre eux avouent passer trop de temps sur internet, et 40% en éprouvent du regret. 
La faute aux nouvelles générations ? L'étude révèle que les "digital natives", c'est-à-dire les usagers ayant baigné dans le monde du numérique depuis leur enfance, sont davantage conscients du danger que représentent les nouvelles technologies de nos jours, notamment pour les jeunes. 

Ainsi, les parents les moins âgés, ou ceux qui ont les enfants les plus jeunes, sont les plus stricts. "Ces groupes sont plus susceptibles de se montrer sévères par rapport aux parents plus âgés et à ceux ayant des enfants plus grands", indique l'étude. Si près de la moitié des adultes interrogés affirment vouloir fixer des limites au temps de connexion de leur enfant, ils ne savent néanmoins pas comment procéder : 56% des parents souhaiteraient bénéficier d'aide et de conseils pour assurer la sécurité de leurs enfants en ligne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Enfants Parents
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795559826
Les enfants préféreraient les écrans aux bonbons
Les enfants préféreraient les écrans aux bonbons
C'est une étude européenne réalisée par le groupe Norton-Symantec qui dévoile ce nouveau phénomène : à choisir, un enfant préférerait passer du temps devant un écran qu'avoir des sucreries.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-enfants-prefereraient-les-ecrans-aux-bonbons-7795559826
2018-11-13 17:28:30
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qoIohENochm-huOF53_oTQ/330v220-2/online/image/2018/0927/7794947254_en-france-le-conseil-superieur-de-l-audiovisuel-conseille-de-ne-pas-mettre-les-enfants-de-moins-de-3-ans-devant-un-ecran-de-television.jpg