1 min de lecture Téléphonie

Les cabines téléphoniques vont définitivement disparaître en 2018

L'opérateur Orange a annoncé que les cabines téléphoniques auront toutes été démontées au 31 décembre.

Une cabine téléphonique (illustration)
Une cabine téléphonique (illustration) Crédit : ERIC CABANIS / AFP
Océane Blanchard
Océane Blanchard

Plus que quelques mois d'existence pour les cabines téléphoniques : au 31 décembre, elles auront toutes disparues. Comme l'annonce Le Parisien, Orange a décidé de retirer des rues ce moyen de téléphonie, qui n'est plus utilisé. 

Les cabines téléphoniques sont passées de 300.000 en 1990 à environ 5.450 en 2017, peu à peu effacées par l'usage du téléphone portable : à Paris, la dernière a été démontée en juin dernier. "Le trafic des cabines n'est plus aujourd'hui que de 0,6 % de ce qu'il était en 2000", explique au Parisien Laurentino Lavezzi, directeur des affaires publiques d'Orange. De 516 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2000, ce service compte dorénavant des pertes supérieures à 10 millions d'euros par an.

En 2015, la loi Macron votée au Parlement avait accéléré la disparition de ces cabines téléphoniques puisqu'une des mesures prévoyait la suppression du "service universel d'Orange", l'obligation de couvrir le territoire avec un accès à la téléphonie. 

Face à certaine réactions mécontentes, le directeur des affaires publiques d'Orange s'est défendu : "Nous comprenons certaines réactions, qui posent plus largement la question de l'aménagement du territoire et de la disparition progressive des services publics, mais nous préférons investir dans le développement des réseaux mobiles que dans l'entretien de cabines inutilisées".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Téléphonie Téléphone Orange
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants