2 min de lecture Vol Egyptair Paris-Le Caire

Les aéroports français sont-ils assez sécurisé ?

REPLAY - Le crash du vol MS804 d'EgyptAir dans le contexte actuel fait forcément penser à la menace terroriste.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto On refait le monde Thomas Sotto iTunes RSS
>
Les aéroports français sont-ils assez sécurisé ? Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Journaliste

On refait le monde avec :
- Clémentine Autain, directrice du trimestriel Regards
- Jean-Luc Mano, conseiller en communication
- Denis Tillinac, écrivain
- Philippe Besson, écrivain

Le vol d'un Airbus A320 de la compagnie Egyptair reliant Paris au Caire s'est écrasé au large de l'île grecque de Karpathos après avoir disparu des radars à 2h26 du matin, dans la nuit de mercredi 18 au jeudi 19 mai. 66 personnes se trouvaient à son bord, dont 15 Français. Avant son décollage, il avait passé quelques heures au sol, sur le tarmac de l'aéroport de Roissy, un des aéroports où la sécurité est la plus élevée, selon Alain Vidalies, secrétaire d'État en charge des transports. Il n'empêche, le doute de l'attentat plane toujours.

"Est-ce qu'il y a eu un attentat ou est-ce qu'il y a eu un incident technique, à l'heure où on parle, on en sait fichtre rien", résume Jean-Luc Mano. Un ministre égyptien privilégie la thèse de l'attentat, mais le conseiller en communication attend de voir des preuves concrètes. "Le climat général fait que c'est une possibilité, mais on ne sait pas (...) Et je ne sais pas non plus si Alain Vidalies nous dit quelque chose de vrai. Il est plus sécurisé par rapport à quoi ?". Pour lui, la seule chose que nous pouvons faire c'est "ne pas avoir peur, continuer à voyager, continuer à prendre les avions et se dire que personne ne nous contraindra à changer notre mode de vie."

Ne pas céder à "l'hystérie sécuritaire"

Philippe Besson d'ailleurs, n'est pas inquiet du tout. "Je me demande s'il existe des endroits plus sûr que les aéroports français", insiste-t-il même. Et l'auteur de donner des chiffres pour étayer sa pensée : "65 millions de voyageurs ont transité par Roissy en 2015. Il y a 86.000 personnes qui travaillent à Roissy. Combien de personnes sont mortes pour avoir transité par Roissy ?" Pour l'instant, 66 pourraient l'être. Le ratio reste tout de même minime. "On est dans un truc ultra-sécurisé". D'autant que les aéroports parisiens ont un préfet dédié à leur seule sécurité et qu'il y a 5.000 agents de sûreté et 9.000 caméras de sécurité à Roissy.

À lire aussi
Un vol de la compagnie EgyptAir reliant Paris au Caire a disparu dans la nuit du 18 au 19 mai (image d'illustration) Vol Egyptair Paris-Le Caire
Vol EgyptAir Paris-Le Caire : un incendie dans le cockpit serait à l'origine du crash

Denis Tillinac, lui, se montre un peu fataliste et préfère voyager quitte à connaître un destin tragique, mais il a surtout peur de "l'hystérie sécuritaire". "Ne vivons pas dans un monde où on a peur de tout, parce qu'on va finir par se défier les uns les autres et par se haïr", prévient-il.

Pour Clémentine Autain, il ne fait pas de doute que les aéroports français sont très sécurisés "et cette idée qu'on pourrait avoir une sécurité totale, un risque zéro, est une idée qu'il faut combattre parce qu'elle est antinomique avec la liberté, avec une société démocratique." La solution face à la folie autoritaire et destructrice de Daesh n'est pas une société de surveillance généralisée, assure-t-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vol Egyptair Paris-Le Caire Roissy Charles de Gaulle Crash
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants