1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. "Le salafisme et la République ne peuvent se marier", assure Alain Duhamel
1 min de lecture

"Le salafisme et la République ne peuvent se marier", assure Alain Duhamel

REPLAY / ÉDITO - La question du salafisme va encore animer bien des débats dans les mois à venir, selon le journaliste.

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
"Le salafisme et la République ne peuvent se marier", assure Alain Duhamel
03:43
"Le salafisme et la République ne peuvent se marier", assure Alain Duhamel
03:43
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel
Journaliste


Christian Estrosi a déclaré ce 7 avril au micro de RTL que deux personnes fichées S ont pu entrer en France via l'aéroport de Nice l'été dernier. Depuis, la préfecture des Alpes-Maritimes a démenti l'information. Mais Alain Duhamel en est certain : la question du salafisme "va jouer un rôle significatif pendant la campagne présidentielle".

Le débat a été relancé après les récentes déclarations de Manuel Valls, qui affirmait qu'il n'y a que 1% de salafistes dans la communauté musulmane mais que cette part est en train de gagner la bataille idéologique et culturelle. "S'il a raison, c'est extrêmement dangereux" car le salafisme est "une doctrine extrêmement rigide, simpliste et surtout très autoritaire. Elle implique d'une part que les préceptes religieux doivent l'emporter sur les lois séculaires (...) et qu'il faut éviter les contacts avec tous les incroyants", observe le chroniqueur.

Un sujet délicat à aborder

Alain Duhamel dénoncent les principes du salafisme "qui remettent en cause l'intégration et la paix". Le problème de cette idéologie, "c'est qu'on ne peut pas en parler bien", ajoute-t-il. Plutôt que d'éviter le sujet, Manuel Valls a pris le parti de le "dénoncer" et de le "souligner" malgré le "risque de stigmatisation".

"La nouveauté, c'est la percée du salafisme, qui est une réalité. Et il faut dire les choses comme elles sont : le salafisme et la République, ça ne peut pas se marier", martèle le journaliste.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/