1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le remboursement à 100% des longues maladies menacé ?
2 min de lecture

Le remboursement à 100% des longues maladies menacé ?

INVITÉS RTL - Les économistes de la santé Claude Le Pen et Frédéric Bizard estiment que l'Assurance maladie sera encore capable de rembourser intégralement les traitements, mais plaident pour une réforme du système.

En 2020, plus de 4 millions de Français souffriraient de diabète, selon une étude de l'Assurance maladie.
En 2020, plus de 4 millions de Français souffriraient de diabète, selon une étude de l'Assurance maladie.
Crédit : AFP
Le remboursement à 100% des longues maladies menacé ?
00:07:27
Le remboursement à 100% des longues maladies menacé ?
00:07:30
Yves Calvi & Léa Stassinet

L'Assurance maladie va devoir faire face aux défis des maladies chroniques. Dans une étude publiée le 31 mai, la sécurité sociale estime que d'ici à 2020, 548.000 personnes de plus devraient être atteintes d'au moins une pathologie chronique, ou bien seraient concernées par un traitement au long cours. Selon les estimations de l'Assurance maladie, le nombre de personnes traitées pour du diabète augmenterait de 10% entre 2015 et 2020, portant le nombre de diabétiques à 4 millions dans 3 ans. Du côté des maladies cardio-neuro-vasculaires, celles-ci devraient concerner 604.000 personnes de plus. Ces prévisions inquiétantes peuvent-elle avoir un impact sur le remboursement à 100% des traitements des maladies longues durées ? 

"Je pense que le remboursement à 100% sera encore possible", estime l'économiste de la santé Claude Le Pen. "Aujourd'hui, il y a 9 millions de personnes remboursées à 100%, donc 548.000 sur 9 millions, certes c'est une augmentation notable mais ça ne va pas bouleverser le système", explique le professeur de Paris-Dauphine. "Ce qui est vrai, c'est que ces personnes vont coûter plus cher que les autres, mais ce qui est important, c'est que l'on crée de nouveaux types de personnes : des malades normaux, qui travaillent mais qui suivent des traitements, et ces traitements prolongent leur vie". 

Frédéric Bizard pense lui aussi que l'on sera "capable de rembourser", mais "à condition que l'on réforme de façon structurelle le système", estime l'économiste de la santé, professeur à Sciences-Po. "La question c'est d'être capable de rembourser à 100% les meilleurs soins possible à tout le monde. Or nous sommes dans un cycle d'innovation majeur sur un plan thérapeutique et technologique, qui va augmenter les coûts unitaires, et à côté de ça, on sait que l'on a une augmentation de 200.000 nouveaux entrants dans les affections longues durées". L'économiste donne des chiffres : "En 1990, 30% des dépenses de l'Assurance maladie étaient concentrées sur les affections de longue durée, aujourd'hui, cela représentes les deux tiers, et demain ce sera 80%. Il est évident que si l'on ne change pas, on aura un système qui ne sera plus efficient, et on creusera les inégalités", prévient-il. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire