1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Le réchauffement climatique a déjà été fatal" aux glaciers des Pyrénées
2 min de lecture

"Le réchauffement climatique a déjà été fatal" aux glaciers des Pyrénées

REPORTAGE - Pour le glaciologue Pierre René, les évolutions climatiques de ces dernières décennies ont été trop rapides pour les masses de glaces des Pyrénées. Il invite les touristes à venir "tant qu'ils sont encore présents".

Le glacier du Taillon, dans les Pyrénées.
Le glacier du Taillon, dans les Pyrénées.
Crédit : Patrick Isson/RTL
"Le réchauffement climatique a déjà été fatal" aux glaciers des Pyrénées
00:03:48
Patrick Isson - édité par Benoît Leroy

Une fin de vie programmée et inéluctable. Alors que le monde s'affaire pour limiter à 1,5°C le réchauffement climatique; dans les Pyrénées, c'est déjà trop tard. En effet, les glaciers du massif sont déjà en train de disparaître.

Pour juger de cette triste réalité, RTL s'est rendu sur l’un de ces glaciers, le glacier du Taillon, dans les Hautes-Pyrénées. Ce glacier est l'illustration parfaite d'une année de fonte record. Comme le confirme le glaciologue Pierre René, au micro de RTL. "Depuis 2021, le glacier a perdu 25 mètres de longueur. C'est bien plus que la moyenne, puisque l'on est plutôt entre cinq et dix mètres par an, normalement", explique le spécialiste.

Si le Taillon est victime d'un recul spectaculaire, c'est notamment à cause des fortes chaleurs estivales. "On a pu dépasser les 20°C, c'est très important. D'ailleurs, on voit qu'il n'y a plus de neige (de la saison précédente, ndlr). Il a été mis à nu", confirme Pierre René. En 30 ans, il a perdu les trois quarts de sa superficie, il ne fait plus que huit hectares.

En moyenne, un glacier pyrénéen disparaît chaque année.
En moyenne, un glacier pyrénéen disparaît chaque année.
Crédit : Patrick Isson/RTL

Au front du glacier, la partie terminale, la masse de glace se disloque et des parties se sont cassées. Résultat, on obtient "un chaos de glace", selon les mots du glaciologue. Pour les 25 derniers glaciers pyrénéens, c'est une longue agonie. Selon Pierre René, "chaque année un glacier disparaît". Pour l'expert, les "campagnes de mesures (permettent) de mettre à l'honneur les glaciers avant de leur rendre hommage". La mémoire de ce glacier, qui apparait stratifié en couches de glace accumulées chaque année, comme un livre ouvert sur le passé, sera bientôt effacée définitivement.

Impossible de sauver les glaciers pyrénéens

C’est une fin de vie programmée et inéluctable, comme le reconnait le glaciologue Pierre René. "Le réchauffement (climatique) de ces dernières décennies a été tellement rapide que les glaciers n'ont pas eu le temps de s'adapter aux conditions actuelles", explique-t-il. Selon lui, les évolutions climatiques de ces dernières années sont déjà "fatales".

Et quand on demande à cet accompagnateur en montagne s’il y a tout de même une note d’espoir, sa seule réponse est de dire "venez en profiter tant qu’il est encore temps". "L'idée, c'est de mettre les glaciers à l'honneur, tant qu'ils sont encore présents, puisqu'il n'y en a plus pour très longtemps", explique-t-il sur RTL.

À regarder

Glacier du Taillon : vers une année record ?
00:00:08
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire