1 min de lecture Enquête

Le parachute de sa femme refuse de s'ouvrir, son mari soupçonné

Un instructeur de l'armée britannique est soupçonné de meurtre, après que le parachute de sa femme a refusé de s'ouvrir entraînant une chute de plus de 1.200 mètres à laquelle elle a survécu.

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Une fracture de la clavicule, une jambe cassée et des blessures à la colonne vertébrale, cette femme de 39 ans s'en est bien sorti. Son mari peut-être moins, il est soupçonné de tentative de meurtre sur sa femme.

L'absence des sangles qui connectent le harnais à la voile du parachute, ont poussé la police à soupçonner un sabotage. Or, c'est l'époux de la victime qui lui a fourni le parachute avec lequel elle a sauté alors que le sien était en cours d'inspection.

Une femme expérimentée et instructrice de saut en parachute

L'accident s'est produit le 5 avril sur la base aérienne de Netheravon au Royaume-Uni. Selon la police, le parachute de cette cette femme expérimentée, instructrice de saut en parachute, a refusé de s'ouvrir tout comme son parachute de secours dans un premier temps. Ce dernier s'est finalement ouvert juste avant qu'elle ne s'écrase dans un champ, ralentissant suffisamment sa chute pour lui permettre de survivre.

Le sergent âgé de 35 ans et originaire d'Afrique du Sud a été arrêté la semaine dernière et interrogé longuement par la police. Il a été depuis relâché sous contrôle judiciaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Sports extrêmes Meurtre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants