2 min de lecture Patrimoine

Le Panthéon, d'église à temple des "Grands hommes"

REPLAY - Le monument parisien, qui accueillera bientôt Simone Veil et son mari Antoine, était à l'origine l'une des plus grandes églises de la capitale.

Sophie Aurenche Les Trésors de la République Sophie Aurenche
>
Le Panthéon, d'église à temple des "Grands hommes" Crédit Image : Benjamin Gavaudo - Centre des Monuments nationaux | Crédit Média : Sophie Aurenche | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Aurenche
Sophie Aurenche
et Loïc Farge

Au Panthéon, tout est impressionnant. Les colonnes qui vous accueillent. La taille des portes qui vous donne le sentiment d'être tout petit. Nous entrons donc par une petite porte latérale. Nous voici dans une nef hors normes (110 mètres de long pour 84 mètres de large) qui impressionne encore Gaëtan Bruel, l'administrateur du site. "Cette église est née de la volonté de Louis XV, guérissant d'une grave maladie", confie-t-il.

Il a fallu quarante ans pour terminer la construction du Panthéon, bâti sur des carrières d'argile. Cette immense église est achevée en 1790, en plein cœur de la Révolution française. "Pour les révolutionnaires, un choix va se présenter : faut-il mettre à bas ce symbole religieux ou faut-il au contraire s'en saisir ? C'est la mort de Mirabeau, le premier des 'Grands hommes', qui va décider d'un changement de destin dans l'histoire de l'édifice", poursuit Gaëtan Bruel. Mais cette histoire est pleine de rebondissements et d'aller-retour.

Une vue générale de la nef du Panthéon
Une vue générale de la nef du Panthéon Crédit : Didier Plowy - Centre des Monuments nationaux

Une crypte entre ombre et lumière. Difficile de ne pas se perdre. Soixante-dix-neuf personnalités reposent ici, parmi lesquelles quatre grandes femmes. Sophie Berthelot, femme d'un chimiste éminent, y entre en 1907. Il aura fallu attendre 1995 pour qu'une autre femme, Marie Curie, deux fois Prix Nobel, entre au Panthéon sur l'impulsion de François Mitterrand. Deux autres femmes, des résistantes, entrent au Panthéon en 2014 : Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Germaine Tillion, réunies dans le caveau 9 avec Jean Zay et Pierre Brossolette.

À lire aussi
La cathédrale Notre-Dame de Paris après l'incendie Notre-Dame de Paris
Notre-Dame : Lyon renonce à verser 200.000 euros pour la reconstruction

"Le Grand homme, ce n'est pas l'homme d'un seul acte, un peu miraculeux d'ailleurs. C'est l'homme ou la femme dont la vie entière irrigue des valeurs et peut donner un exemple", martèle Gaëtan Bruel. C'est exactement le sens de la prochaine entrée au Panthéon de Simone Veil et de son mari. Il reste encore plus de 200 tombeaux. Le Panthéon, lieu de mémoire, voyage extraordinaire dans l'Histoire. Mais c'est aussi, à 40 mètres du sol, un point de vue à 360 degrés sur Paris.

Le Centre des Monuments Nationaux vous propose une toute nouvelle tablette interactive pour vous repérer dans la crypte.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Patrimoine Histoire de France Panthéon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789276397
Le Panthéon, d'église à temple des "Grands hommes"
Le Panthéon, d'église à temple des "Grands hommes"
REPLAY - Le monument parisien, qui accueillera bientôt Simone Veil et son mari Antoine, était à l'origine l'une des plus grandes églises de la capitale.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/le-pantheon-d-eglise-a-temple-des-grands-hommes-7789276397
2017-07-20 06:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kjIqOZnxyCYcpTMOtPCFUQ/330v220-2/online/image/2017/0712/7789317020_le-pantheon-vu-depuis-la-rue-soufflot-a-paris.jpg