1 min de lecture Environnement

Le moratoire sur les projets commerciaux est une "mauvaise réponse" selon Yves Puget

INVITÉS RTL - Delphine Batho, ex-ministre de l'Écologie, et Yves Puget, directeur de LSA, ont débattu sur le moratoire des zones commerciales annoncé par Emmanuel Macron.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi
>
Le moratoire sur les projets commerciaux est une "mauvaise réponse" selon Yves Puget Crédit Image : Handout / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Maeliss Innocenti

Mettre un moratoire sur les nouveaux projets de zones commerciales, c'est une des 149 propositions de la Convention citoyenne sur le climat à laquelle Emmanuel Macron a répondu favorablement lundi 29 juin. Mais pour Yves Puget, directeur de la rédaction de LSA, c'est une "mauvaise réponse".

Selon lui, protéger et préserver l'environnement est un "vrai sujet", mais ce moratoire est donc une "mauvaise réponse" car le commerce est la sixième cause de "l'artificialisation des terres". "Avant il y a l'immobilier, avant il y a même le sport, avant il y a la culture. On construit des stades de foot, des salles de concerts."

Yves Puget estime que bloquer la construction de nouveaux centres commerciaux créera de gros problèmes pour les grandes villes dans dix ans. "Montpellier, c'est +9.000 habitants tous les ans, Toulouse +7000… Il faudra bien qu'ils aillent faire leurs courses ces gens-là. Un centre commercial aujourd'hui pour le construire, c'est un projet de sept à dix ans. Si on bloque toute ouverture, ce sont des centres qui n'ouvriront pas dans sept à dix ans."

"L'équivalent d'un département détruit tous les 10 ans"

Alors comment on fait ? Pour lui répondre, Delphine Batho, députée du groupe Écologie Démocratie Solidarité des Deux-Sèvres et ex-ministre de l'Écologie, avance l'argument du commerce de proximité.

À lire aussi
La forêt de Sénart (illustration) environnement
Il faudrait planter 70 millions d'arbres pour sauver les forêts françaises

"On ne peut pas continuer comme ça, à détruire de cette façon", a expliqué la députée, qui défend ce moratoire. Elle avait d'ailleurs déposé début juin un autre moratoire concernant la construction d'entrepôts des géants du e-commerce comme Amazon.

Selon elle, en France, on détruit "l'équivalent d'un département" tous les 10 ans (des terres agricoles, des espaces naturels…). D'où l'importance de mettre un "coup d'arrêt à l'artificialisation des sols".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Commerce Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants