1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 8 h : Emmanuel Macron chahuté par les salariés inquiets de GM&S
2 min de lecture

Le journal de 8 h : Emmanuel Macron chahuté par les salariés inquiets de GM&S

REPLAY - Le président de la République s'est rendu à Bellac, en Haute-Vienne, à 40 kilomètres de La Souterraine. Il a promis aux salariés de l'entreprise GM&S de mettre sur pied une cellule de crise.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
LE JOURNAL RTL DE 8H DU 10/06/2017
09:43
Yann Bouchery

Les salariés de GM&S Industry ont exprimé leurs inquiétudes devant Emmanuel Macron, venu à leur rencontre. Le président n'a pas évité le contact direct avec les salariés de l'entreprise lors d'un entretien d'une heure à la préfecture de Bellac, vendredi. Et ce alors même qu'il a été accueilli sous les huées et les sifflets. "On fait le maximum, je ne suis pas le Père Noël, mais le concret on le fera ensemble", a-t-il notamment lancé devant plusieurs salariés qui faisaient appel à lui. 

Durant une heure, le président de la République s'est enfermé avec les représentants des salariés. Il s'est engagé à mettre en place une cellule de crise à l'Élysée et a également évoqué un repreneur potentiel, GMD, qui ne garderait pas la totalité des 277 salariés. Ce que refuse les délégués syndicaux. "GMD, ils ne veulent que 110 ou 140 gars, mais pour nous ce n'est pas suffisant". Beaucoup se sentent désabusés, d'autant que si aucun repreneur ne se présente d'ici le 23 juin, le tribunal de commerce de Poitiers pourrait prononcer la liquidation pure et simple de l'entreprise.

À écouter également dans ce journal :

- Turquie : première nuit en France vendredi soir pour Mathias Depardon après un mois de détention à Gaziantep. Le photojournaliste français a été libéré par les autorités turques et il a donc atterri à Roissy peu de temps après 22 heures. Il a exprimé son soutien à ses "collègues" emprisonnés en Turquie 

- Attentat de Londres : les terroristes ambitionnaient une action de plus grande ampleur, ont annoncé les autorités antiterroristes britanniques. Les assaillants souhaitaient louer un camion de 7,5 tonnes, mais la procédure de paiement a échoué. 

À lire aussi

- Royaume-Uni : Theresa May souhaite réunir son cabinet pour former un nouveau gouvernement, deux jours après les élections législatives. La Première ministre britannique n'a cependant pas la majorité, et nombreuses sont les voix, dans l'opposition, qui appellent à sa démission.

- Etats-Unis : Donald Trump réfute le témoignage de l'ancien directeur du FBI, James Comey, entendu le 8 juin par la commission du Renseignement du Sénat. Le président promet de démentir sous serment les affirmations de l'ancien chef du Bureau.

- Nord : les pompiers entament une grève illimitée, dénonçant leurs conditions de travail. Les syndicats indiquent qu'il manque quelque 200 pompiers afin de fonctionner correctement. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/