1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 7h : À Haïti, le bilan des morts s'alourdit après le passage de l'ouragan Matthew
3 min de lecture

Le journal de 7h : À Haïti, le bilan des morts s'alourdit après le passage de l'ouragan Matthew

REPLAY - L'ouragan Matthew a fait plus de 300 sur l'île d'Haïti et s'apprête à frapper la Floride aux États-Unis

L'ouragan Matthew a fait des dégâts en Haïti
L'ouragan Matthew a fait des dégâts en Haïti
Crédit : Dieu Nalio Chery/AP/SIPA
Le journal RTL du 07 octobre 2016
10:48
micros
La rédaction numérique de RTL

Pendant qu'Haïti compte ses morts, les États-Unis se barricadent. L'ouragan Matthew n'en finit pas de souffler, et sur l'île antillaise, les autorités décomptent pour l'instant quelque 300 décès, après un bilan initial qui faisait état d'une vingtaine de morts. Sur place, les organisations humanitaires tentent de se rassembler pour apporter de l'aide aux populations locales, mais l'heure est surtout au constat. "Ce que nous avons vu, ce sont des maisons complètement envolées, les arbres et la nature sont déracinés, c'est le chaos partout", affirme Julie de l'ONG Acted. "Les petites habitations des habitants, avec leur toit en tôle sont éparpillées partout". Le toit d'une cathédrale a même été arraché. Selon la jeune femme, le plus important désormais reste à rétablir l'accès à l'eau potable. "L'assainissement est la priorité".

Après Haïti, l'ouragan Matthew s'apprête à frapper les États-Unisnotamment la Floride. À Daytona Beach, un couvre-feu est en place, les vents se sont renforcés à 100 km/H, mais ils souffleront jusqu'à 200 km/h au plus fort de la tempête. Car c'est dans cette ville côtière du centre de la Floride que le cœur de l'ouragan doit passer. Déjà la ville paraît sans vie, les fenêtres des maisons ont été masquées par de grandes planches de bois, et les habitants ont eu l'ordre d'évacuer le périmètre. Dans les stations, il n'y a désormais plus d'essence. Des refuges dans différents gymnases de la ville ont été ouverts afin d'accueillir les populations, notamment âgées, qui n'ont pu partir à temps.

À écouter aussi dans ce journal :

- Russie : le ministre russe des Affaires Étrangères, Sergueï Lavrov, a indiqué que Vladimir Poutine se rendrait en France le 19 octobre afin de s'entretenir avec François Hollande, notamment sur le dossier syrien. Une déclaration alors que Jean-Marc Ayrault est en déplacement à Moscou. Pour l'instant cependant, le gouvernement n'a pas confirmé la venue du président russe dans l'Héxagone.

- Migrants : en Isère, la petite ville de Saint-Hilaire-du-Rosier se déchire sur la question des migrants. La mairie doit faire face au rejet de la population de voir une soixantaine de réfugiés syriens débarquer dans la ville d'ici quelques semaines. Des coups de feu ont même été tirés sur le bâtiment censé accueillir les migrants.

À lire aussi

- La Poste : l'entreprise est au plus mal. En moins de trois ans, neuf cas de suicide ont été recensés. Le comité de sécurité et d'hygiène a ainsi alerté le gouvernement sur la situation de stress des salariés.

- Grippe : c'est le début de la campagne de vaccination. Quelque 11 millions de français, donc beaucoup de personnes âgées, recevront dans leur boîte aux lettre un bon afin de retirer leur vaccin.

- Primaire de la droite : Alain Juppé est plus fort que jamais. Selon le dernier baromètre Elab pour Les Échos, le maire de Bordeau gagne quatre points dans les intentions de vote, alors que Nicolas Sarkozy lui en perd neuf chez les sympathisants républicains.

- Rugby : selon le quotidien L'Équipe, des traces de corticoïdes ont été retrouvées sur trois joueur du Racing 92, dont les stars Dan Carter et Joe Rokocoko. Une affaire embarrassante puisque les tests révélant ces résultats ont été réalisés lors de la finale du Top 14, remportée face à Toulon.Ces médicaments sont interdits en compétition, sauf dans des cas très précis de blessures par exemple.

- Cinéma : le patron des studios Universal envisage de délocaliser une partie de la production en région parisienne. Il s'agirait de la production des blockbusters, à 200 millions de dollars par unité. À l'heure actuelle, Universal mobilise les studios Pinewood à Londres mais certains sites français auraient attiré l'oeil de l'entreprise. À commencer par la Cité du cinéma de Luc Besson, à Saint-Denis.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/