1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 22h : Lassana Bathily est maintenant Français, mais ne se considère pas comme un héros
2 min de lecture

Le journal de 22h : Lassana Bathily est maintenant Français, mais ne se considère pas comme un héros

REPLAY INTÉGRAL – Lassana Bathily, le "héros" du supermarché casher de Vincennes, a été naturalisé français ce soir, lors d'une cérémonie durant laquelle il a fait preuve d'une grande humilité.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 22h : Lassana Bathily est maintenant Français, mais ne se considère pas comme un héros
12:34
Christophe Pacaud & Agnès Bonfillon & La rédaction de RTL

"Je ne suis pas un héros, je suis Lassana", a déclaré ce soir le jeune homme de 24 ans d'origine malienne, qui a été naturalisé français, lors d'une cérémonie officielle qui a eu lieu au ministère de l'Intérieur. Résidant en France depuis 2006, Lassana Bathily est maintenant citoyen à part entière, mais il a gardé la même humilité.

Les gens me considèrent comme un héros, mais je resterai moi-même.

Lassana Bathily, le "héros" malien de Vincennes, naturalisé français

Par ailleurs, Lassana Bathily a tenu à rappeler le caractère accueillant de la France. Il a remercié toutes les personnes qui lui ont permis de travailler et qui lui ont accordé leur confiance.


Rappelons que ce jeune employé du supermarché casher de Vincennes avait aidé les captifs à se cacher, lors de la prise d'otages du jihadiste Amédy Coulibaly, il y a une semaine.

Manuel Valls évoque un "apartheid" en France

Ce mardi, Manuel Valls a présenté ses vœux à la presse. Deux semaines après les attentats de Paris et de Montrouge, le Premier ministre a évoqué un "apartheid" en France.

À lire aussi


L'emploi de ce terme a suscité de nombreuses réactions au sein de l'Assemblée nationale. Certains ont félicité le Premier ministre pour "ses mots courageux". D'autres en revanche ont rejeté ce vocabulaire, en condamnant "des mots qui peuvent vexer".

La grève des routiers : l'intersyndicale appelle ce soir à "lever les barrages"

Les syndicats de routiers ont mené ce mardi une opération escargot pour réclamer une revalorisation salariale mais n'ont pas obtenu gain de cause. Après avoir laissé planer le doute sur de nouvelles actions et en dépit de l'échec des négociations, l'intersyndicale a appelé ce soir à lever les barrages dans la nuit de mardi à mercredi.


Les routiers demandaient en effet une augmentation de leur salaire à hauteur de 5%, conséquemment à l'abandon de l'écotaxe et à la baisse des prix à la pompe.

Le patronat avait présenté des "propositions améliorées", à savoir, une augmentation de 2% pour les coefficients les plus bas de la convention collective et de 1% pour les cadres. Cette troisième séance de négociation se solde donc par "un constat d'échec".

À écouter également dans ce journal

- Les obsèques de Frédéric Boisseau, agent de maintenance chez Sodexo tué par les frères Kouachi le 7 janvier dernier, ont été célébrées ce mardi après-midi en Seine-et-Marne. L'homme de 42 ans intervenait pour la première fois dans l'immeuble de Charlie Hebdo.
- Cinq citoyens russes d'origine tchétchène, membres du grand banditisme, ont été arrêtés et placés en garde à vue lundi soir dans l’Hérault. Une cache d'armes et d'explosifs leur appartenant a été découverte à Béziers, lors des perquisitions. "La piste d'un attentat n'est pas privilégié, il n'y a pas de projet connu", a indiqué le parquet.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/