1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 22h : Frédéric Barbier l'emporte de justesse dans le Doubs
2 min de lecture

Le journal de 22h : Frédéric Barbier l'emporte de justesse dans le Doubs

REPLAY INTÉGRAL – Le socialiste Frédéric Barbier a remporté de justesse la législative partielle dans le Doubs. Il n'a obtenu que 863 voix d'écart.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 22h : Frédéric Barbier l'emporte de justesse dans le Doubs
01:12
Céline Landreau & La rédaction de RTL

Le Parti socialiste a remporté dimanche 8 février la législative partielle dans la 4ème circonscription du Doubs. Son candidat, Frédéric Barbier, a remporté 51,43 % des voix. Son adversaire, la frontiste Sophie Montel, a obtenu 48,57 % des suffrages. Il est donc élu de justesse avec 863 voix d'écart sur 56 communes.

Frédéric Barbier a déclaré dimanche soir qu'"il ne pavoisait pas et ne se réjouissait pas de ce succès", lors de sa première prise de parole après le scrutin. Il a également remercié les électeurs pour sa victoire qu'il doit "aux forces républicaines". "Il faut garder l'esprit d'union nationale autour des valeurs de la République", a-t-il ajouté.

Invitée ce soir du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, Marine Le Pen a assuré que le résultat du FN est exceptionnel malgré la tristesse de cette défaite dans le Doubs. "Nous avons obtenu 25 points de plus qu’en 2012, alors que le PS n’en fait que 2 de plus", précise-t-elle.

Selon la présidente du FN, le verdict de cette législative partielle prouve que "le front républicain a totalement échoué". "La consigne de l’UMP n’a pas été suivie car il y a eu plus de participation que d’abstention", ajoute-t-elle.

Lors de la législative dans le Doubs, on a assisté à une bipolarisation de la vie politique française : d’un côté, le Front national, de l’autre l’UMPS et leurs séides.

Marine Le Pen, présidente du FN

Le trafic des TER reprend en Rhône-Alpes

À lire aussi

Le trafic des TER a repris "progressivement", ce dimanche vers 17h30, dans la région Rhône-Alpes, à la suite de la conclusion d'un accord entre la direction de la SNCF et les contrôleurs. "Une nouvelle rencontre cet après-midi entre la direction et les organisations syndicales de l'établissement de Lyon a débouché à 16h30 sur un accord permettant une reprise progressive du service", a déclaré une porte-parole de la direction régionale de la compagnie ferroviaire.

Depuis le 8 février, les contrôleurs de l'établissement de Lyon avaient exercé leur droit de retrait après l'agression de deux d'entre eux, vendredi soir, dans un TER Lyon-Grenoble. Les auteurs de l'attaque, trois hommes alcoolisés, sont toujours en fuite.

L’un des contrôleurs, frappé au visage avec une bouteille, a eu le nez fracturé et des lésions faciales. Son collègue, quant à lui, a une côte cassée. Leurs blessures ont entraîné respectivement onze et huit jours d’ITT.

13.000 foyers du Sud-Est sont toujours privés d'électricité

Plus de 13.000 foyers sont toujours privés d'électricité cette nuit dans le Grad, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône. Le département du Gard est le plus touché avec 8.000 habitations sans courant. D'après ERDF, les interventions de leurs équipes ont été rendues difficiles par les rafales violentes dans la soirée. 

Notons que Météo France a enregistré des vents à près de 140km/h dans la région nîmoise, au plus fort de l'épisode.

Par ailleurs, la vigilance orange a été maintenue dans cinq départements du Sud-Est : l'Ardèche, les Bouches-du-Rhône, la Drôme, le Gard et le Vaucluse. Météo France a indiqué que cet épisode de Mistral violent devrait perdre progressivement en intensité dans la nuit de dimanche à lundi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/