1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 21h : des manifestations en faveur du "non" en Grèce
2 min de lecture

Le journal de 21h : des manifestations en faveur du "non" en Grèce

REPLAY INTÉGRAL - Des milliers de Grecs ont manifesté ce lundi à Athènes et à Thessalonique (Nord) en faveur du "non" au référendum de dimanche prochain.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 21h : des manifestations en faveur du "non" en Grèce
03:35
micro generique
La rédaction de RTL

Des milliers de personnes, pour la plupart des sympathisants du parti de la gauche radicale Syriza au pouvoir, ont manifesté lundi à Athènes et à Thessalonique (Nord). Elles ont appelé à voter en faveur du "non" pour le référendum sur les nouvelles mesures d'austérité, proposées par les créanciers du pays.

Selon les estimations de la police, plus de 13.000 Grecs se sont rassemblés sur la place Syntagma en bas du Parlement dans le centre d’Athènes, et 4.000 à Thessalonique, deuxième ville grecque dans le Nord.

La foule a dénoncé "le chantage des créanciers", l'UE et le FMI. "Non au chantage de la troïka", "Non aux memoranda (ndlr : mesures d'austérité)" et "Nos vies n'appartiennent pas aux créanciers", pouvait-on lire sur les banderoles des manifestants. Des slogans écrits en anglais, indiquant "Jails for Euro-bankers", ont également été aperçus dans la foule.

Par ailleurs, les bourses européennes ont clôturé en forte baisse lundi en fin d'après-midi. Les places financières redoutent en effet une sortie de la Grèce de la zone euro, après le coup de poker d'Alexis Tsipras au travers de ce référendum. L'agence d'évaluation financière Standard and Poor's (SP) a, quant à elle, abaissé d'un cran la note du pays à CCC-, estimant que cette décision d'Athènes était un mauvais signal pour sa stabilité économique.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

- Yassin Salhi, soupçonné d'avoir assassiné et décapité son patron avant de commettre un attentat vendredi, a affirmé en garde à vue ne pas avoir agi au nom de la religion. Connu comme étant un islamiste radical, il a contesté "toute religiosité dans son passage à l'acte".
- Selon un sondage OpinionWay, Marine Le Pen arriverait largement en tête des régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie. La présidente du Front national l'emporterait avec 37 % des suffrages, contre 32% à Xavier Bertrand (LR) et 31% pour Pierre de Saintignon (PS).

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/