1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 21h : Bernard Cazeneuve décrète la mobilisation générale contre le jihad
1 min de lecture

Le journal de 21h : Bernard Cazeneuve décrète la mobilisation générale contre le jihad

REPLAY INTÉGRAL - Ce dimanche sur TF1, Bernard Cazeneuve a déclaré avoir décrété la mobilisation générale contre le jihad, après l'attaque sur le commissariat de Joué-lès-Tours.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 21h : Bernard Cazeneuve décrète la mobilisation générale contre le jihad
01:29
Céline Landreau & La rédaction de RTL

Au lendemain de l'attaque de Bertrand Nzohabonayo, qui a blessé trois policiers au commissariat de Joué-lès-Tours, Bernard Cazeneuve était l'invité du 20 heures de TF1. Le ministre de l'Intérieur a déclaré qu'il a décrété la mobilisation générale contre le jihad. Il a aussi souligné la "détermination du gouvernement à agir pour protéger la totalité des Français qui peuvent être des cibles" d'actes terroristes.

Âgé de 20 ans, le jeune Français originaire du Burundi était connu des services de police pour des faits de droit commun. Il est décrit par ses proches comme un jeune homme sans histoire, et plutôt renfermé sur lui-même. Son entourage s'accorde à dire que son attaque était difficile à prévoir.

Récemment converti à l'islam, Bertrand Nzohabonayo, qui se faisait appeler Bilal, s'était radicalisé. Il avait publié des slogans inspirés de l'islam radical et le drapeau de l'État islamique sur son compte Facebook. Une identité numérique qui tranche avec celle dressée par ceux qui l'ont côtoyé dans sa vie de tous les jours. En effet, rien dans son parcours ne laissait présager un passage à l'acte aussi violent.

À écouter également dans ce journal

- Invité ce soir du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, Jean-Vincent Placé a déclaré que les écologistes peuvent revenir dans le gouvernement avec des conditions préalables. Il a estimé que l'abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et du barrage de Sivens, ainsi que l’instauration de la proportionnelle intégrale pourraient constituer "le cadre d’une discussion" pour ce retour.
- L’équipe de campagne de Béji Caïd Essebsi a revendiqué ce dimanche la victoire du candidat de Nidaa Tounès au second tour de l’élection présidentielle en Tunisie. Une information rapidement démentie par le camp de son adversaire Moncef Marzouki, le président sortant.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/