1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 20h : Ségolène Royal s'oppose à la hausse des tarifs de la SNCF
2 min de lecture

Le journal de 20h : Ségolène Royal s'oppose à la hausse des tarifs de la SNCF

REPLAY INTÉGRAL – La ministre de l'Écologie Ségolène Royal a fermement critiqué ce dimanche la décision de la SNCF d'augmenter le prix des billets de 2,6%, depuis le 31 décembre 2014.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 20h : Ségolène Royal s'oppose à la hausse des tarifs de la SNCF
03:15
Maxence Lambrecq & La rédaction de RTL

Invitée du Grand Jury sur RTL, Ségolène Royal s'est fermement opposée à la hausse des tarifs de la SNCF. L'entreprise avait communiqué en pleines vacances de Noël l'augmentation des prix des billets de 2,6% à partir de 31 décembre 2014.

Alors que le secrétaire d'État aux Transports Alain Vidalies avait défendu cette annonce dans le but d'améliorer la qualité du service pour les voyageurs, la ministre de l'Écologie estime que c'est "un mauvais signal" envoyé aux consommateurs. La SNCF doit rester "un outil de transport de masse", a-t-elle jugé.

Jacques Toubon se saisit du dossier du bébé rom

Invité sur le plateau d'Europe 1, Jacques Toubon a annoncé qu'il se saisissait de l'affaire du bébé rom dont l'inhumation aurait été refusée par le maire de Champlan (Essonne). "J'ai ce soir décidé de me saisir d'office de la situation qui a été créée par le refus d'inhumer cette petite fille dans cette commune", a déclaré le Défenseur des droits. "Je vais donc dès demain (lundi) matin lancer un certain nombre d'investigations et rechercher toutes les informations utiles", a-t-il ajouté.

Mercredi dernier, la municipalité de Champlan n'a pas accordé l'autorisation d'inhumer un nourrisson rom dans le cimetière de la commune. Prénommée Maria Francesca, la petite fille de deux mois et demi est décédée dans la nuit du 25 au 26 décembre.

À lire aussi

Dénoncé par plusieurs associations, ce refus a aussi été très critiqué par des élus. Dans un tweet, le Premier ministre Manuel Valls a déclaré que "refuser la sépulture à un enfant en raison de son origine est une injure à sa mémoire, une injure à ce qu'est la France". De son côté, le maire Christian Leclerc a nié avoir pris cette décision. "À aucun moment, je ne me suis opposé à cette inhumation", a affirmé le premier magistrat de la commune, plaidant une "mauvaise interprétation" par les services de la ville.

Homicide en Ardèche : un jeune homme avoue les faits en garde à vue

Un jeune de 19 ans et demi, habitant de Largentière (Ardèche) est en garde à vue depuis samedi soir, vers 21h. Il a reconnu avoir porté, quelques heures plus tôt, les coups de couteau mortels contre un autre jeune homme de 21 ans dans une rue de la cité Sainte Foy.

Le nom de ce garçon avait été donné comme celui de l'auteur du meurtre aux gendarmes, qui l'on contacté et lui ont donné rendez-vous le soir même. Il s'est présenté vers 21h avec un couteau sur lui, qui serait vraisemblablement l'arme du crime.

Il s'est expliqué sur les raisons qui l'ont poussé à poignarder la victime de 21 ans, mais a nié avoir voulu donner la mort. Cependant les trois coups ont tous été portés sur des points vitaux : au thorax à la gorge et dans l’artère fémorale, ce qui semble incompatible avec une frappe au hasard ou défensive lors d'une bagarre.

À écouter également dans ce journal

- Ce dimanche 4 janvier, le pape François a annoncé la nomination de vingt nouveaux cardinaux, dont quinze âgés de moins de 80 ans, qui seront donc électeurs en cas de conclave. Un Français, Mgr Dominique Mamberti, ancien ministre des Affaires étrangères du Vatican, figure parmi ces derniers.
- L’école primaire de Paul-Vaillant-Couturier (Seine-Saint-Denis), vandalisée et incendiée samedi soir rouvrira lundi, a annoncé la mairie. Le sinistre a ravagé le bureau du directeur. La totalité des salles de classe ont également été saccagées.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/