2 min de lecture Alstom

Le journal de 18h : l'usine Alstom de Belfort ne fermera pas

Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé ce mardi 4 octobre qu'une plan allait être mis en place pour sauver le site d'Alstom Belfort.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 18h : l'usine Alstom de Belfort ne fermera pas Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet Journaliste RTL

Un plan a été annoncé ce mardi 4 octobre au matin à la préfecture de Belfort pour empêcher la fermeture de l'usine emblématique d'Alstom dans la ville et sauver 400 emplois. L'État va mettre la main à la poche. Trois contrats sont prévus pour un montant total de près 700 millions d'euros. L'un d'eux prévoit l'achat de 15 TGV sur fonds publics remplacer de vieux trains Corail. 6 autres rames seront également commandées, cette fois-ci à la charge de la SNCF et pour assurer la liaison entre la France et l'Italie.

Il faut changer les motrices en Italie car les conditions d'accès à ce réseau sont modifiées. Enfin, le plan prévoit la commande de 20 locomotives de dépannage également financées par la SNCF pour remplacer les anciennes machines qui datent d'une quarantaine d'années. Ces locomotives, très puissantes, sont envoyées sur le réseau pour pousser les trains en panne. Alstom, pour sa part, s'est engagé à investir 70 millions d'euros sur le site de Belfort pour développer les activités de maintenance et de réparation des locomotives, créer un pôle recherche et développement autour des engins ferroviaires de demain et diversifier la production vers les bus électriques.

Les 15 TGV précédemment cités et commandés à Alstom rouleront sur le réseau intercité, entre Bordeaux et Marseille. Ils ne seront en revanche pas utilisé au maximum de leurs capacités puisque ce réseau ne permet pas d'atteindre la grande vitesse dont sont capables les TGV. En outre, les infrastructures des gares et des quais ne seront pas forcément adaptées, les coûts d'exploitation seront plus élevés par rapport à un train classique alors qu'il s'agit déjà d'une ligne déficitaire.

À écouter également dans ce journal

- Emmanuel Macron tient son premier meeting ce mardi 4 octobre au soir à Strasbourg.

À lire aussi
Le siège d'Alstom à Belfort économie
Rachat de Bombardier par Alstom : "Un monstre de taille mondiale", selon Lenglet

- Un accord a été trouvé, ce mardi 4 octobre, entre les directeurs d'universités et les organisations étudiants, pour qu'il y ait une sélection à l'université à l'entrée du Master. Les facultés pourront recruter sur dossier en fonction de leurs capacités d'accueil.

- Jeudi 22 septembre dernier, deux bombardiers stratégiques russes ont été interceptés au large de la Bretagne.

- À Villejuif, un couple s'est pendu car il ne pouvait plus payer le loyer de son appartement. C'est ce que révèle la lettre laissée par le couple.

- Vendredi 30 septembre, un exercice antiterroriste a eu lieu sur le port Calais. Une compagnie de CRS qui n'avait pas été prévenue de cet essai est intervenue comme si le danger était réel. La jeune femme qui jouait le rôle d'une terroriste a été mise en joue et interpellée, risquant même de prendre une balle dans la tête.

- Dans les Caraïbes, l'ouragan Matthew a touché Haïti en début d'après-midi, ce mardi 4 septembre, avec des vents allant jusqu'à 230 km/h. Le phénomène climatique a déjà fait deux morts et des milliers d'habitants sont obligés de quitter leur maison à cause des inondations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alstom Belfort Trains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants