1 min de lecture Le journal

Le journal de 17h : quatre complices d'Amédy Coulibaly ont été mis en examen

REPLAY INTÉGRAL - Quatre hommes, présumés complices d'Amédy Coulibaly, ont été mis en examen et écroués ce mercredi. Ils sont soupçonnés d'avoir apporté un soutien logistique au terroriste.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 17h : quatre complices d'Amédy Coulibaly ont été mis en examen Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier et La rédaction de RTL

François Molins, procureur de Paris, a annoncé que quatre hommes ont été mis en examen et écroués dans la nuit de mardi à ce mercredi 21 janvier, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de la capitale. Ils sont soupçonnés d'avoir apporté un soutien logistique à Amédy Coulibaly.

Selon François Molins, trois d'entre eux sont notamment poursuivis pour avoir acheté du "matériel" dans des armureries pour le compte d'Amédy Coulibaly. "Il s'agit notamment de gilets tactiques et des bombes lacrymogènes", précise le procureur de Paris.

Willy P., Christope R., Tonino G. et Michaël A. sont également poursuivis pour association de malfaiteurs terroristes en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes. Notons qu'aucun d'entre eux n'a été mis en examen pour complicité d'assassinat.

Manuel Valls a présenté ses mesures de lutte contre le terrorisme

Le Premier ministre Manuel Valls a détaillé ce mercredi matin à l’Élysée "des mesures exceptionnelles" pour lutter contre le terrorisme.

À lire aussi
Les infos de 6h30 - Paris : une future policière interpellée en plein braquage faits divers
Les infos de 6h30 - Paris : une future policière interpellée en plein braquage

D'après l'une d'elles, près de 3.000 personnes devraient être surveillées en France. De plus, le gouvernement français envisage de créer, au cours des trois prochaines années, 2.680 emplois supplémentaires au sein des grands services de l’État.

Par ailleurs, un budget de 425 millions d'euros de "crédits d'investissement, d'équipement et de fonctionnement" sera débloqué d'ici 2018 dans le cadre de ce plan de renforcement de la lutte contre le terrorisme.

À écouter également dans ce journal

- François Hollande a annoncé mercredi 21 janvier qu'il va supprimer 7.500 postes de moins que prévu entre 2015 et 2019. La loi de programmation militaire prévoyait la suppression de 34.000 postes sur cette période.
- De nouvelles négociations salariales sont prévues jeudi matin entre les routiers grévistes et le patronat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants