2 min de lecture Le journal

Le journal de 17h : les députés ont adopté la résolution sur l'IVG

REPLAY INTÉGRAL – L'Assemblée nationale a adopté la proposition de résolution pour réaffirmer le droit à l'interruption volontaire de grossesse, en hommage à Simone Veil.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 17h : les députés ont adopté la résolution sur l'IVG Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Céline Landreau
Céline Landreau et La rédaction de RTL

Cet après-midi, l'Assemblée nationale a commémoré le 40ème anniversaire de la loi Veil par le biais d'un consensus transpartisan peu commun. En effet, les députés ont adopté la proposition de résolution pour "réaffirmer le droit fondamental à l'interruption volontaire de la grossesse (IVG) en France et en Europe". 

Bien qu'il n'ait aucune porté juridique, ce texte possède une valeur symbolique très forte. En plus d'intervenir 40 ans jour pour jour après le discours de Simone Veil dans l'hémicycle, il est adopté au moment où le recours à l'IVG est très important en France. En effet, une Française sur trois interrompra volontairement une grossesse au cours de sa vie.

Un des assassins d'Hervé Gourdel tué par l'armée algérienne

L’un des assassins du touriste français Hervé Gourdel a été tué par les éléments de l'Armée nationale populaire (ANP), a indiqué ce mercredi le ministre de la Justice Tayeb Louh à Alger. Identifié auparavant, il aurait été éliminé en octobre dernier dans le cadre d'une opération antiterroriste. 

Guide de haute montagne de 55 ans, Hervé Gourdel avait été enlevé le 21 septembre à une centaine de kilomètres à l'est d'Alger. Le groupe islamiste Jund al-Khilafa avait procédé à sa décapitation quelques jours plus tard.

Barrage de Sivens : la France rappelée à l'ordre par Bruxelles

À lire aussi
La carcasse du véhicule emprunté par les huit personnes assassinées dimanche matin dans le sud du Niger. Niger
Les infos de 12h30 - Français tués au Niger : que sait-on des assaillants ?

Bruxelles a entamé aujourd'hui une procédure d'infraction contre la France à propos du barrage de Sivens. Paris devrait recevoir une lettre de mise en demeure pour violation présumée de la directive sur l'eau. Rappelons que celle-ci vise à garantir une gestion durable de l'eau à long terme. 

La Commission européenne aurait pris cette décision pour rappeler à l'ordre les autorités françaises. Ces dernières auraient lancé le projet malgré le risque de dégradation écologique que le barrage serait susceptible d'entraîner.

Notons que la mise en demeure constitue la première étape des procédures de l'Union européenne en matière d'infraction. Elle peut être suivie d'un avis motivé et d'une saisine de la Cour de justice.

À écouter également dans ce journal

- La CGT et SUD-Rail appellent les contrôleurs de la SNCF à la grève du 4 au 7 décembre pour défendre les emplois et le déroulement des carrières.
- Ce matin, Météo France a placé en vigilance orange "orages et pluie-inondation" le Gard, l'Hérault et le Var, jusqu'à vendredi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants