1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 17 h : la "provocation" de Macron ne passe pas auprès de l'aile gauche du PS
2 min de lecture

Le journal de 17 h : la "provocation" de Macron ne passe pas auprès de l'aile gauche du PS

REPLAY - Le député Laurent Baumel s'est agacé ce samedi de la remise en cause du statut des fonctionnaires par le ministre de l'Économie.

RTL
RTL
Crédit : RTL
Le journal de 17h du 19/09/2015
04:49
micro generique
La rédaction de RTL

Après les 35 heures, Emmanuel Macron s'est attaqué vendredi à un autre fondamental :le statut des fonctionnaires, qu'il jugeait lors d'une conférence privée "plus justifiable"Aussitôt recadré par le président François Hollande, qui s'est dit "très attaché à ce statut", le ministre de l'Économie était ce samedi dans le viseur de l'aile gauche du PS.
 
"On a fait partir Arnaud Montebourg pour moins que cela. Emmanuel Macron s'est un peu spécialisé dans des provocations consistant finalement à utiliser la rhétorique et des mots de la droite et les endosser comme un ministre supposé de gauche", s'est agacé devant la presse le député Laurent Baumel, de l'aile gauche du Parti socialiste.

À écouter également dans ce journal

- L'équipe de France fait son entrée ce samedi soir dans la Coupe du monde de rugby en Angleterre en affrontant à 21h l'Italie.

- Le PSG va tenter de confirmer son avance en Ligue 1 en affrontant ce samedi à 17h30 Reims. 

Manuel Valls a évoqué ce samedi son avenir présidentiel en se projetant, sur le ton de la plaisanterie, à l'Élysée pendant deux quinquennats, entre 2022 et 2032... après deux mandats de François Hollande.

À lire aussi

- Des centaines de maires se sont mobilisés ce samedi 19 septembre un peu partout en France pour dénoncer la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités locales, qui pèse lourdement sur le budget des communes et menace selon eux les services publics. François Baroin, président de l'Association des maires de France (AMF), a estimé samedi que la baisse des crédits de l'Etat constituait "un fardeau qui n'est pas tenable" pour les "communes qui vont se retrouver très vite au ralenti".

- Casque rose sur la tête et cape bleue sur les épaules, 400 artisans et chefs d’entreprise ont participé samedi en Vendée, sur des mobylettes, à la 2e édition du Grand Prix de la Meule Bleue, une course aux allures de blague potache lancée pour lutter contre la morosité ambiante.

- Retrouvez les courses sur RTL.fr.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/