1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Hervé Mariton recalé de la primaire à droite

Hervé Mariton recalé de la primaire à droite

REPLAY - Le député de la Drôme n'a pas obtenu tous ses parrainages et laisse le champ libre à ses concurrents.

Hervé Mariton le 29 novembre 2014.
Hervé Mariton le 29 novembre 2014.
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Le journal de 12h30 : Hervé Mariton recalé, ils sont sept en lice pour la Primaire à droite
15:34
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière
Animateur

Il y a officiellement sept candidats à la Primaire à droite, et non pas huit : Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, François Fillon, Bruno Le Maire, Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson. 

Hervé Mariton a pour sa part été recalé puisqu'il n'aurait pas les 2.500 signatures d'adhérents nécessaires. Quelques dizaines de ses parrainages ont été refusés par la Haute autorité de la primaire à droite après recomptage. Selon Anne Levade, présidente de l'organisme a évoqué "quelques personnes non à jour de cotisations, quelques formulaires non signés, aussi, par les parrains".

Le député a désormais 24 heures pour déposer un recours, mais ne devrait pas, selon toute vraisemblance, faire partie des candidats à la primaire à droite dont le premier tour aura lieu le 20 novembre prochain.

À écouter également dans ce journal

Nicolas Sarkozy est, ce mercredi 21 septembre, à Calais. Il s'est notamment rendu au port de commerce de la ville.

À lire aussi

- Vers 6h45, ce mercredi 21 septembre, à Montmagny, dans le Val d'Oise, une mère de 44 ans s'est défenestrée avec ses trois enfants du quatrième étage de leur immeuble. 

- La douane a annoncé mardi 20 septembre que deux bas-reliefs avaient été saisis en mars à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Les deux œuvres sont estimées à 250.000 euros.

- Le bio a connu plus de 20% de croissance au premier semestre de l'année 2016 et de plus en plus d'agriculteurs s'y convertissent.

- Jean-Marc Morandini est en garde à vue depuis ce mercredi 21 septembre à la brigade de protection des mineurs, à Paris. Cinq comédiens avaient porté plainte après avoir participé au casting d'une websérie qu'il produisait. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/