1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 12h30 : encore 6.000 bacheliers sans affectation pour l’année prochaine
2 min de lecture

Le journal de 12h30 : encore 6.000 bacheliers sans affectation pour l’année prochaine

REPLAY - Des milliers d’anciens lycéens n’ont toujours pas été acceptés dans un établissement pour la rentrée à venir. Une source de stress et un problème dont on ignore l’issue.

Des élèves dans une salle de classe (illustration)
Des élèves dans une salle de classe (illustration)
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Le journal RTL du 22 août 2017 : encore 6.000 bacheliers sans affectation pour l'année prochaine
14:13
La rédaction de RTL & Christelle Rebière & Martial You

Ils ont eu leur bac et pourtant leur avenir n’est pas dégagé. Début juillet un bachelier sur 8 n’avait pas d’affectation. Aujourd’hui encore, 6.000 candidats qui s’étaient inscrits sur la plateforme d’Admission Post-Bac sont toujours sur le carreau. C’est le cas de Gabriel, qui habite à Meaux (Seine-et-Marne). À 17 ans, il a un bac professionnel mention bien en poche.

"Quand je me dis que je n’aurai probablement pas d’avenir l’année prochaine, ça fait peur, s'angoisse le bachelier. APB, l’espoir, c’est fini, parce qu’on m’a trop fait miroiter que j’allais avoir quelque chose alors que je n’ai rien du tout. (…) Depuis les phases d’admission je vois que ça n’avance pas du tout."

Les filières saturées sont toujours les mêmes : les études sportives (ou STAPS), psychologie, droit, information et communication, arts et spectacles. En revanche, une solution a été trouvée en juillet pour tous les étudiants en médecine. Et puis, il y a aussi tous ceux qui étaient inscrits à des concours d’admission pour des écoles hors-Admission Post-Bac, comme HEC ou Sciences-po et qui attendaient les résultats d’un concours pour sortir du système. 11.000 jeunes ont ainsi disparu des radars en un mois. Certains ont aussi tout simplement renoncé ou se sont inscrits dans le privé. Les 6.000 bacheliers toujours en attente peuvent recevoir, jusqu’au 25 septembre, un mail avec des propositions. Il faudra alors saisir la balle au bond, même si ce n’est pas le premier choix espéré par les jeunes. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

-Cinq jours après les attentats en Catalogne, les 4 derniers suspects encore en vie sont arrivés ce matin au tribunal de Madrid dans des fourgons de la garde civile. Un juge de l’audience nationale doit les interroger pour déterminer quelles charges il retient contre eux.

- La garde des Sceaux Nicole Belloubet est plutôt favorable à l’utilisation de portables en prisons, surtout s’il s’agit de portables bridés et contrôlés. Pour les surveillants, les téléphones facilitent les trafics, les agressions, les évasions.

- Dernière ligne droite : ultime rendez-vous des partenaires sociaux au ministère du Travail sur la réforme du code du travail. Les entretiens commence par le Medef mardi 22 août à 14 heures. Le texte est entouré du plus grand secret. L’un des points de crispations, c’est le dialogue social qui devrait pouvoir se passer des syndicats dans les PME.

- Drame de la route lundi 21 août soir à Châteauroux. Un enfant de 4 ans a été percuté par un bus dont il venait de descendre avec sa famille. Le chauffeur a poursuivi son chemin jusqu’au dépôt. Selon les premiers éléments de l’enquête, il ne se serait pas aperçu de l’accident.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/