1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Le journal de 10h : les réactions pleuvent après la parution du décret sur la réforme du collège
1 min de lecture

Le journal de 10h : les réactions pleuvent après la parution du décret sur la réforme du collège

REPLAY INTÉGRAL - La publication au JO du décret portant sur la réforme du collège a suscité plusieurs réactions virulentes de la part des syndicats et des politiciens.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 10h : les réactions pleuvent après la parution du décret sur la réforme du collège
04:05
Marie Guerrier
Marie Guerrier
Animateur

Le décret d'application de la réforme du collège a été publié au Journal officiel ce mercredi 20 mai, au lendemain de la manifestation des enseignants dans les rues de Paris. Pour rappel, le texte proposé par Najat Vallaud-Belkacem a été adopté depuis un mois par le Conseil supérieur de l'éducation (CSE), et ce, à une large majorité. Toutefois, cette parution, qui est jugée rapide, a entraîné de vives réactions chez les syndicats d'enseignants et chez quelques politiciens.

Le Syndicat national des enseignants de second degré (SNES) s'en est effectivement pris au Premier ministre, Manuel Valls, et à la ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, en considérant leur décision comme étant une provocation et une faute. Le Syndicat national des lycées et collèges (SNALC), quant à lui, a dénoncé un passage en force scandaleux et un stupéfiant déni de dialogue social du gouvernement.

Par ailleurs, la numéro deux de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, a estimé que cette publication est un profond mépris de la part du gouvernement et que la parole de celui-ci ne valait rien. De son côté, le président du MoDem François Bayrou a jugé que ce passage en force gouvernemental est brutal. Il a aussitôt appelé à une manifestation nationale.   

À écouter également dans ce journal

- La Malaisie et l'Indonésie ont annoncé ce mercredi leur intention d'arrêter de refouler les bateaux de migrants en perdition. Les deux pays ont également proposé d'accueillir provisoirement les réfugiés venus de Birmanie et de Bangladesh.
- Une policière du commissariat de Deauville (Calvados), âgée de 38 ans,  a été mise en examen ce mardi pour avoir commis des vols, notamment d'argent et de chéquiers.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/