2 min de lecture Éducation nationale

La rentrée étudiante plombée par la hausse du coût de la vie

Le coût de la vie étudiante a augmenté quatre fois plus que l'inflation par rapport à la précédente rentrée s'alarme L'Unef dans son rapport annuel.

Des logements étudiants à Toulouse, en septembre 2013.
Des logements étudiants à Toulouse, en septembre 2013. Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le coût de la vie étudiante n'en finit plus de grimper. Tel est le principal enseignement de l'étude annuelle menée par L'Unef. Le premier syndicat étudiant, souligne dans un rapport dévoilé ce dimanche 17 août que le coût de la vie pour les étudiants grimpe encore pour cette rentrée dans des proportions largement supérieures à l'inflation. 

"Les dépenses des étudiants augmentent de 2% par rapport à la précédente rentrée", souligne le syndicat. Ce chiffre est quatre fois supérieur à l'inflation. "L'augmentation des loyers et des frais obligatoires (frais d'inscription, ticket restaurant, sécurité sociale, ndlr) pèsent dans le budget des étudiants", poursuit le syndicat.

Un tiers des étudiants travaillent à temps plein

L'Unef s'alarme de l'intensification du salariat étudiant. Près d'un tiers (29,6%) des étudiants salariés occupent ainsi un emploi à temps plein pendant l'année universitaire, contre un cinquième (18,5%) en 2006, selon les données récoltées par l'Unef. Interrogés sur leurs motivations, ces étudiants sont 51,3% à juger qu'avoir un emploi est "indispensable pour vivre", contre 40% en 2011.

Le loyer constitue la première dépense des étudiants, qui y consacrent en moyenne 53% de leur budget, selon l'Unef. "Les loyers des petites surfaces continuent leur hausse : 3,1% à Paris et 2% en province", indique le syndicat, qui note par ailleurs une "hausse des charges locatives de 10% à 14%".

À lire aussi
Des enfants se rendent à l'école (illustration) éducation nationale
Rentrée 2019 : l'assurance scolaire est-elle obligatoire pour les enfants ?

Globalement, un étudiant doit débourser 799 euros par mois pour subvenir à ses besoins, soit 48% du salaire médian contre 43% en 2011.

Le gouvernement responsable selon l'Unef

"Si le coût de la vie augmente à la rentrée, c'est de la responsabilité du gouvernement", dénonce William Martinet, président de l'Unef, auprès de l'AFP. Il pointe du doigt "la hausse des frais obligatoires d'un côté et le gel des bourses de l'autre". "Les étudiants vont-ils payer les conséquences du plan d'économie ?", s'interroge-t-il. Et de demander au gouvernement "d'augmenter le niveau des bourses" avant la rentrée universitaire.

"L'engagement du président de la République était de mettre en place une allocation d'autonomie", rappelle le dirigeant syndical, en lançant un avertissement : "Il lui reste encore deux rentrées pour le faire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Rentrée scolaire Pouvoir d'achat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773758560
La rentrée étudiante plombée par la hausse du coût de la vie
La rentrée étudiante plombée par la hausse du coût de la vie
Le coût de la vie étudiante a augmenté quatre fois plus que l'inflation par rapport à la précédente rentrée s'alarme L'Unef dans son rapport annuel.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/le-cout-de-la-vie-des-etudiants-en-hausse-7773758560
2014-08-17 10:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1PmGhkY2MPJJs2hldGqkWw/330v220-2/online/image/2014/0817/7773758576_des-logements-etudiants-a-toulouse-en-septembre-2013.jpg