2 min de lecture Gpa

VIDÉO - Le combat de Valentina née par GPA

TÉMOIGNAGE - Née d'une gestation pour autrui aux États-Unis, il y a 18 ans, Valentina n'est toujours pas reconnue par l'état civil français. Dans un livre, intitulé "Moi, Valentina, née par GPA", elle relate son parcours de combattante, celle d'une enfant née autrement.

>
Le combat de Valentina née par GPA Crédit Image : M6/Cécile Chabaneau/David Madej/Arthur Deshayes | Crédit Média : M6/Cécile Chabaneau/David Madej/Arthur Deshayes | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 Journalistes M6

C'est un témoignage qui pose la question de la reconnaissance de l'identité. Née d'une gestation par autrui aux États-Unis, il y a 18 ans, Valentina, est une jeune femme qui suit des études à Londres. Aujourd'hui, elle n'est toujours pas reconnue par l'état civil français. Dans un livre, intitulé "Moi, Valentina, née par GPA", Valentina Mennesson relate son parcours de combattante, celle d'une enfant née autrement.

"Ma mère a le syndrome MRKH. Ses organes sont inversés, elle n'a pas d'ovaire et ne peut pas porter d'enfant. Mes parents voulaient fonder une famille du coup, ils ont pensé à la gestation pour autrui. Ils ont fait une Fécondation In Vitro aux États-Unis dans le ventre de ce que j’appellerais une 'gestatrice'", raconte-t-elle. 

"C’est elle qui m'a porté, et qui aidé mes parents à fonder notre famille. Elle m'a juste portée, elle ne m'a pas élevée. Elle ne m’a pas voulu. Elle m'a juste portée!" dit-elle avec force. "Quand j'étais petite, je partais aux USA, je jouais avec les enfants de Mary. Tout se passait bien. Je savais qu'elle m'avait portée, mais je n’ai aucun souvenir du moment où on me l'a dit. Je l’ai toujours su, je crois".

À lire aussi
Nathalie Loiseau, ministre des Affaires européennes société
PMA et GPA : la ministre Loiseau se dit sur RTL toujours favorable aux deux

"Ma gestatrice n’est pas ma deuxième mère !"

Dans son livre, Valentina combat les préjugés sur sa 'gestatrice', agités selon elle pour faire peur. Mais la jeune femme retrace aussi le combat mené par ses parents depuis 18 ans. "Qu’ils soient reconnus comme les parents de leurs enfants, on demande juste ça, on ne demande pas la lune ! Maintenant on est né, maintenant on est là", affirme-t-elle.

Un livre comme un passage obligé pour tourner la page et vivre enfin comme les autres familles. "J’espère que je ne vais pas devoir lutter toute ma vie pour me faire reconnaître comme l'enfant de mes parents. Je n’ai pas envie que ça me définisse toute ma vie. Le point final de notre combat, ce sera quand je serai reconnue comme la fille de mes parents", explique Valentina.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gpa Société Naissance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796519590
VIDÉO - Le combat de Valentina née par GPA
VIDÉO - Le combat de Valentina née par GPA
TÉMOIGNAGE - Née d'une gestation pour autrui aux États-Unis, il y a 18 ans, Valentina n'est toujours pas reconnue par l'état civil français. Dans un livre, intitulé "Moi, Valentina, née par GPA", elle relate son parcours de combattante, celle d'une enfant née autrement.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/le-combat-de-valentina-nee-par-gpa-7796519590
2019-02-12 01:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/C_4cuOcHRWpF31WWyvmO6Q/330v220-2/online/image/2019/0212/7796519641_valentina-menesson.jpg