2 min de lecture Cinéma

"Le cinéma doit résonner avec la société d'aujourd'hui", estime Adèle Haenel

REPLAY / INVITÉE RTL - L'actrice césarisée pour son rôle dans "Les Combattants", revient le 16 mars au cinéma avec "Les Ogres".

Isabelle Choquet Fallait l'inviter Isabelle Choquet
>
"Le cinéma doit résonner avec la société d'aujourd'hui", estime Adèle Haenel Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission

Sacrée meilleure actrice pour son rôle dans Les Combattants lors des César 2015, Adèle Haenel est de retour sur les écrans, le 16 mars prochain, avec Les Ogres. Le film, réalisé par Léa Fehner, dépeint la vie d'une troupe de saltimbanques, allant de ville en ville, chapiteau et spectacle sur le dos. "Les Ogres, c'est moi et tous ceux qui composent cette troupe de théâtre itinérant", explique Adèle Haenel, contactée pour jouer dans ce film avant le succès des Combattants. 

L'actrice de 27 ans, interprète le rôle d'une actrice enceinte jusqu'au cou dans ce film qui décrit "comment cette troupe réussie, bon gré malgré gré, à produire des spectacles avec ses divisions internes et ses histoires d'amour". L'histoire nous fait découvrir ou redécouvrir ces troupes qui installent leur chapiteau pour jouer leur spectacle, en assurant eux-mêmes leur promotion. Des artistes qui se déchirent, car "ils ne font pas les choses à moitié. ils crient fort, ils rient fort. Ils sont dans l’exubérance pour vaincre la morosité et la douleur".

J'aime que ce ne soient pas des personnages mignons, mais des gens qui portent l'utopie de vivre selon leur envie.

Adèle Haenel, actrice
Partager la citation

Un caractère qui plaît à l'actrice. "J'aime que ce ne soient pas des personnages mignons, mais des gens qui portent l'utopie de vivre selon leur envie", confie-t-elle. Un film juste et touchant, qui ne triche pas puisque Léa Fehner, est une enfant de la balle, puisqu'elle a elle-même grandi dans la troupe de théâtre itinérant de ses parents.

Loin d'être une distraction, Adèle Haenel estime que son métier doit permettre de porter un message. "Je pense que le cinéma doit résonner avec la société d'aujourd'hui", avait-elle expliqué. "Distraction, ce n'est pas un mot que j'aime bien. C'est faire comme si le moment n'avait pas existé alors que le but, c'est de ralentir le temps et de faire ressentir ce qu'est vraiment le présent".

Des coups de cœur engagés

À lire aussi
Roselyne Bachelot, le 1er septembre 2020 Culture
Netflix et Amazon devront investir 20 à 25% dans la création française, annonce Bachelot

Fatima et Muched Loved sont les coups de cœur cinématographiques 2015 d'Adèle Haenel, parce qu'ils "donnent à réfléchir, regardent ailleurs et posent des questions au sein des évidences". Pour Fatima, par exemple, elle explique que "l'intelligence des personnages n'est pas remise en cause, ils le sont, mais ils sont pris dans un système qui est plus fort". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Cinéma Culture
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants