1 min de lecture Travail

Le bore-out, ou l'ennui au travail, la nouvelle maladie identifiée des entreprises françaises

REPLAY - Une large part des salariés français serait concernée par le bore-out, un épuisement psychologique provoqué par l'ennui au travail.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Le bore-out, la maladie de l'ennui au travail Crédit Image : AFP | Crédit Média : Dimitri Rahmelow | Durée : | Date : La page de l'émission
Dimitri Rahmelow et Julien Quelen

Le burnout, démocratisé il y a peu de temps comme une maladie psychologique contractée au travail lorsqu'un employé s'épuise à la tâche, a désormais un cousin aux symptômes antagonistes : le bore-out. En effet, cet épuisement psychologique n'est pas dû à une surcharge de travail, mais bien à un ennui profond. 

Parmi les salariés touchés par le bore-out, cet ancien fonctionnaire aujourd'hui retraité raconte son histoire. Sa carrière de conseiller financier débute à l'âge de 20 ans, ces dossiers sont très vite traités et l'ennui se fait sentir jusqu'à l'épuisement psychologique. "Je me trouvais, au bout de quelques jours, sans aucune activité et je devais faire acte de présence au bureau. Je lisais, je faisais des mots-croisés. Aller comme ça jusqu'à l'âge de la retraite, j'ai eu l'impression d'avoir raté ma vie dès le départ", confie-t-il ainsi à RTL. Quelques années plus tard, c'est la démission. L'homme se réoriente alors vers d'autres activités en explorant une possibilité qu'à l'heure actuelle beaucoup de personnes touchées n'ont plus à cause de la situation économique. 

Tous les symptômes d'une dépression

Christian Bourion, enseignant à l'ICN business school, a découvert le phénomène. "Ce sont tous les grands symptômes de la dépression, c'est à dire des difficultés à se lever le matin, s'emmerder comme un rat mort (sic). Il y en a qui me disent qu'ils arrivent le matin à 8h et qu'ils ont fini leur boulot à 9h ! On devient une usine à fainéants", lance-t-il au micro de RTL. 

Et ce docteur en économie estime que le bore-out apparaît en dessous de deux heures de travail par jour. Les 30% de salariés touchés seraient alors des chômeurs qui ne disent pas leurs noms. Un seul remède : en parler pour ne pas sombrer. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi
La chaîne YouTube Ryan's World cumule 22,9 millions d'abonnés. internet
Enfants influenceurs : l'Assemblée vote un encadrement juridique

 

Lire la suite
Travail Bien vivre au travail Temps de travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants