1 min de lecture Société

Laure, jeune "veilleuse de vie" très investie

REPLAY - "Ma France à moi c'est un pays où il y a de l'entraide, de la solidarité entre les gens", affirme Laure, devenue "veilleuse de vie".

Générique 3 Ma France à Moi Emilie Baujard
>
Laure, une jeune "veilleuse de vie" très investie Crédit Image : Facebook.com/dondemoelleosseuse | Crédit Média : Emilie Baujard | Durée : | Date : La page de l'émission
Émilie Baujard
Emilie Baujard et Loïc Farge

Il y a trois ans, Laure s'est inscrite sur le registre mondial des donneurs de moelle osseuse, ces cellules souches qui permettent de soigner des maladies graves du sang comme la leucémie. Elle est ainsi devenue une "veilleuse de vie". "Cela veut dire qu'on est prêt à aider, à donner un tout petit peu de nous-même à quelqu'un qui en aurait besoin pour aider à vaincre sa maladie. C'est pour ça qu'on dit un don de vie, parce que on aide la personne à vivre à nouveau sans la maladie", raconte-t-elle. "Cela éveille aussi un peu la curiosité des gens. Quand on dit 'veilleur de vie', on nous dit que ça fait un peu super héros !", poursuit-elle.

Des héros du quotidien et de l'ombre. Un jour de novembre, quelque temps après son inscription, Laure reçoit une lettre. Elle est compatible. Ses cellules souches vont pouvoir sauver une jeune malade en Allemagne. "J'ai adoré vivre ça. C'est une expérience unique où on se dit qu'on va aider quelqu'un qu'on ne connait pas. Pour une fois qu'il y a un peu d'entraide, une solidarité même au niveau international, des gens qu'on ne connait pas, on est content d'être impliqué là-dedans", confie-t-elle.

Laure ne connait rien de la jeune fille qui a reçu son don. Car tout est strictement anonyme. Mais elle a reçu une lettre pour la remercier. Ce n'est pas la première fois que Laure, qui vient de finir ses études, s'implique pour les autres. A la fac, elle s'investit pendant trois ans dans une association qui intervient auprès des jeunes malades du cancer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Social Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants