1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Lactalis : "Il y a une rupture de la chaîne de confiance", assène Christian Huttin
1 min de lecture

Lactalis : "Il y a une rupture de la chaîne de confiance", assène Christian Huttin

INVITÉ RTL - Le député Nouvelle gauche qui présidera la commission d'enquête sur l'affaire Lactalis veut trouver des réponses pour que ces scandales sanitaires ne se reproduisent plus.

Une vue du siège de Lactalis à Laval, le 12 janvier 2018
Une vue du siège de Lactalis à Laval, le 12 janvier 2018
Crédit : AFP / Damien Meyer
Lactalis : "il y a une rupture de la chaîne de confiance", assène Christian Huttin
08:04
Christophe Pacaud & Agnès Bonfillon

Lactalis se trouve désormais dans le collimateur de l'Assemblée nationale. Une commission d'enquête sur l'affaire du lait contaminé par des salmonelles va être créée à l'initiative des élus socialistes, a annoncé mercredi 24 janvier leur chef de file Olivier Faure. "Ce qui s'est passé n'est pas anodin. On parle d'une rupture de la chaîne du froid, mais là il y a une rupture de la chaîne de confiance", assène Christian Huttin, député Nouvelle gauche du Nord qui présidera cette commission.

"Au-delà de l'accident industriel sur lequel enquête la justice, il y a aussi un problème de distribution, un problème d'alerte et un problème qui concerne la santé des Français", énumère l'élu, pour qui cette affaire de santé publique n'a rien d'anodin. Sans vouloir "marcher sur les plates-bandes" de la justice, la commission souhaite mener une enquête large, qui ira "de l'accident industriel jusqu'à la distribution qui ne devait pas exister".

Battre le fer tant qu'il est chaud

Les membres de la direction de la concurrence et des fraudes sont-ils assez nombreux ? La puissance publique a-t-elle réagi à temps ? Le ministère de la Santé a-t-il suffisamment communiqué ? Les supermarchés sont-ils préparés à ce type d'urgence sanitaire ? Autant de questions auxquelles la commission souhaite trouver une réponse.

Christian Huttin, "touché gravement à Dunkerque par l'amiante" en tant que député du Nord, met en garde sur la capacité à "vite enterrer" un scandale sanitaire. "Je pense qu'il faut impérativement battre le fer quand il est chaud", conclut-il, sans présager des résultats des auditions qui seront conduites.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/