1 min de lecture Sécurité sociale

"La sécurité sociale est un bien commun, pas un enjeu politique"

INVITÉ RTL - Le professeur André Grimaldi est à l'initiative d'une pétition en réponse à François Fillon, qui menacerait l'assurance maladie.

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
"La sécurité sociale est un bien commun, pas un enjeu politique" Crédit Image : FRED TANNEAU / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Christelle Rebière

Face à la polémique créée par les propos de François Fillon sur l'assurance maladie, de nombreux médecins ont signé une pétition appelant les candidats à l'élection présidentielle à préserver le système actuel de remboursement des soins. Le professeur André Grimaldi, diabétologue, est à l'initiative de cette pétition.

Comme les 900 signataires, il fait part de son inquiétude malgré la mise au point du député de Paris dans une tribune parue dans Le Figaro. "Pour moi, la sécurité sociale est un bien commun, ça ne doit pas être un enjeu politique. Là, Fillon recule sans vouloir le dire, ce qui crée un sentiment de malaise", regrette le professeur André Grimaldi.

"Nous sommes pour diminuer les dépenses de santé, il y en a plein qui sont inutiles, souligne le diabétologue. Il y a aussi des choix personnels. Est-ce que la sécurité sociale doit rembourser les personnes qui ne veulent pas prendre de génériques, ce qui entraîne un surcoût ? Est-ce qu'elle doit rembourser les cures thermales qui coûtent 380 millions ? C'est un choix personnel. Vous avez une assurance privée. Ce que propose François Fillon, c'est que l'hypertension artérielle, qui concerne plus de 10 millions de patients, ne soit plus remboursée. C'est inadmissible. Qu'est-ce que ça va faire ? Plus d'inégalités, des gens qui ne prennent plus leurs médicaments, plus d'accidents vasculaires..."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité sociale François Fillon Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants