3 min de lecture Société

La Poste accepte de suspendre ses projets de réorganisation du courrier

REPLAY - RTL MIDI - Les Auditeurs ont la parole

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud
>
Les auditeurs ont la parole du 27 octobre 2016 Crédit Média : Vincent Parizot,Sophie Aurenche | Durée : | Date : La page de l'émission
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

La Poste accepte de suspendre ses projets de réorganisation du courrier

La Poste, mise en cause après plusieurs cas médiatisés de souffrance au travail dont des suicides, a accepté de suspendre provisoirement ses projets de réorganisation des métiers du courrier, lors d'une première réunion de négociations mercredi sur le métier de facteur.

"Cette suspension, réclamée à l'unanimité par les organisations syndicales, doit durer jusqu'au 14 décembre", date de fin envisagée des négociations sur les conditions de travail des facteurs et de leurs encadrants, ont précisé CGT, FO et Unsa, à l'issue de cette réunion.

La direction a confirmé, dans un communiqué, cette suspension, "le temps des négociations" dont un calendrier a été fixé jusqu'à mi-décembre.

À lire aussi
Un mariage (illustration) mariage
Pas-de-Calais : une mère et sa fille se marient en même temps, dans la même robe

Elle assure que "tous les thèmes évoqués" lors de la réunion de mercredi seront traités, citant notamment "la gestion du temps de travail des facteurs", "les rythmes et charges de travail", les "évolutions des organisations de travail", les "remplacements", "l'amélioration des conditions de travail".

"Nous avons obtenu que la question de l'emploi soit une priorité dans ces négociations et ça c'est très important", a déclaré Valérie Mannevy (CGT-Fapt, 1e force syndicale), saluant l'"unité syndicale" qui "a permis de peser".

La direction, représentée par le directeur général de la branche courrier-colis, Philippe Dorge, et la directrice des ressources humaines du groupe, Sylvie François, a également accepté l'ouverture de négociations sur les conditions de travail des conseillers financiers.

Les négociations s'ouvriront "dès novembre" et porteront "sur les conditions de travail dans les plateformes industrielles ainsi que dans le réseau des bureaux de postes et dans les services financiers, dès 2017", a précisé Philippe Charry (CFDT).

Cette première réunion de négociations sur les conditions de travail des facteurs et de leurs encadrants, avait été avancée après la médiatisation, au cours des dernières semaines, de plusieurs cas de suicides, d'accidents du travail, et de témoignages sur "le mal-être" des postiers et la dégradation de leurs conditions de travail.

Face à la baisse des volumes du courrier (30% de 2008 à 2015), la Poste a réorganisé ses services, avec, en parallèle, une baisse des effectifs très importante (3.000 à 5.000 postes en moins par an rien que pour les facteurs depuis 2005), qui, selon les syndicats, ne suffit plus à assurer la charge de travail et génère une dégradation très importante des conditions de travail et de santé des agents.

La rédaction vous recommande

François Hollande est-il l'héritier de François Mitterrand ?

Quatre scénarios pour tester le revenu de base : le département de la Gironde a lancé une simulation pour "mesurer les implications" et définir les "conditions d'expérimentation" d'un tel dispositif.

Une mission d'information du Sénat a proposé mercredi que différentes modalités d'un revenu de base ou revenu universel soient expérimentées rapidement "dans des territoires volontaires", alors que le concept du revenu de base divise et resurgit régulièrement dans le débat politique. 

Le Conseil départemental de la Gironde, présidé par Jean-Luc Gleyze (PS), a devancé ces préconisations en lançant fin septembre une simulation de plusieurs mois : "Plusieurs hypothèses sont simulées à l'échelle départementale, en faisant varier différents paramètres: montant du revenu, catégories de publics, etc.", précise le département. 

L'objectif est notamment d'évaluer "les impacts humains et territoriaux", les "conditions de financement", "le comportement des bénéficiaires".  

Cette simulation s'appuie sur quatre scénarios : une fusion de plusieurs aides sociales, une fusion de dix minimas sociaux, un revenu de base universel et inconditionnel de 750 euros et un revenu de base universel et inconditionnel de 1.000 euros.  

La simulation devrait se conclure au premier trimestre 2017. Des "préconisations politiques, financières, réglementaires et opérationnelles" seront émises à l'issue de la simulation.  


Êtes-vous favorable au revenu universel ? RTL vous invite à répondre à la question du jour.

Êtes-vous favorable au revenu universel ?
Nombre de votes : 7044 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785474099
La Poste accepte de suspendre ses projets de réorganisation du courrier
La Poste accepte de suspendre ses projets de réorganisation du courrier
REPLAY - RTL MIDI - Les Auditeurs ont la parole
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/la-poste-accepte-de-suspendre-ses-projets-de-reorganisation-du-courrier-7785474099
2016-10-27 09:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5wsFKs3VsAoiHDlgVkmo7w/330v220-2/online/image/2014/0521/7772164388_quatre-syndicalistes-sud-de-la-poste-ont-ete-places-en-garde-a-vue-photo-d-illustration.jpg