1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La météorite qui a tué les dinosaures a formé une vague de 1.500 mètres de haut
1 min de lecture

La météorite qui a tué les dinosaures a formé une vague de 1.500 mètres de haut

Selon les modélisations de chercheurs américains, la météorite qui a foncé sur la Terre il y a 66 millions d'années a provoqué un tsunami transportant 2.500 à 29.000 fois plus d'énergie que celui survenu en 2004 dans l'océan indien.

Un dinosaure (illustration)
Un dinosaure (illustration)
Crédit : ARNO BURGI / DPA / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Des chercheurs ont réussi à modéliser l'ampleur de la vague géante provoquée par la météorite qui a frappé la Terre et a tué les dinosaures il y a 66 millions d'années.

Si de nombreuses recherches ont déjà révélé que l'impact de la météorite avait eu des conséquences dramatiques : incendies géants, éruptions volcaniques, des chercheurs de l'Université du Michigan ont présenté les résultats de nouvelles recherches mi-décembre au congrès d'automne de l'American Geophysical Union (AGU). Ces derniers affirment qu'une vague immense s'est formée au large de l'actuelle péninsule du Yucatan, au Mexique, comme le rapporte Le Figaro.

Selon leur simulation, la météorite d'une dizaine de kilomètres, s'est écrasée dans la province du Yucatán au Mexique, formant ce que l'on appelle le cratère de Chicxulub, d'un diamètre d'environ 180 kilomètres. "À ce stade, de l’eau s’est précipitée dans le cratère pour ensuite ressortir et former une 'vague d’effondrement'".

Une dizaine de minutes seulement après l'impact, une vague de 1.500 mètres s'est formée dans le golf du Mexique Le tsunami avançait alors à 140km/h selon les chercheurs. Le golf du Mexique n'a pas été le seul touché puisque l'onde s'est propagée dans l'Atlantique et le Pacifique, qui n'ont de leur côté eu à subir des vagues hautes de "seulement" 100 mètres de haut.

À lire aussi

Pour que chacun puisse réaliser la force de ce tsunami, les chercheurs l'ont comparé avec celui survenu dans l'océan indien en 2004. "Sur les sept premières heures, il transportait 2.500 à 29.000 fois plus d'énergie", précise Molly Range de l'université du Michigan.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.