2 min de lecture Bouches-du-rhône

La mairie de Marseille supprime les podcasts de l'historien Franck Ferrand

La municipalité de gauche met fin à la collaboration avec l'historien qui porte selon elle "des valeurs qui divisent". L'opposition de droite, en colère, parle de "sectarisme".

L'historien Franck Ferrand en 2015.
L'historien Franck Ferrand en 2015. Crédit : Jacques Demarthon / AFP
Gaétan Trillat et AFP

Depuis l'automne dernier, le site internet de la ville de Marseille hébergeait une série de podcasts animés par l'historien Franck Ferrand. Intitulées "Marseille sans galéjade !", ces vidéos évoquaient différents épisodes de l'histoire de la cité phocéenne, comme l'invention du savon de Marseille ou la peste de 1720. Mais depuis mardi 2 février, plus aucune trace de ces podcasts : la municipalité les a supprimés.

"Ce n'est pas le contenu de ces podcasts qui pose problème, c'est leur auteur", assume Jean-Marc Coppola, adjoint chargé de la culture. "Je ne souhaite pas que la ville de Marseille soit associée à ce personnage, qui porte des valeurs qui divisent", a-t-il déclaré vendredi à l'AFP, confirmant une information du site Marsactu.

Fustigeant les "dérives (de M. Ferrand) depuis quelques semaines et quelques mois", l'élu communiste, en fonction depuis la victoire de la liste d'union de la gauche du Printemps Marseillais, après 25 ans de règne du maire LR Jean-Claude Gaudin, a confirmé avoir pris cette décision après avoir été interpellé par des internautes sur Twitter.

"Maccarthysme" pour l'opposition LR

Ces derniers reprochaient notamment à Franck Ferrand d'avoir une chronique dans l'hebdomadaire Valeurs Actuelles et d'intervenir dans le cadre d'une émission historique sur CNews. Ils le mettaient aussi en cause pour des erreurs ou des approximations. "Si M. Ferrand veut se rapprocher de ce que pense Éric Zemmour, c'est son problème", a insisté vendredi Jean-Marc Coppola, en référence au polémiste devenu l'un des piliers de la chaîne d'informations CNews.

À lire aussi
coronavirus
Vaccins : l'appel du maire de Marseille

"Il n'y avait aucune dimension politique à cette série" de podcasts commandés par l'ancienne municipalité, a répondu Franck Ferrand au site d'informations local Marsactu : "Cela va dans le sens d'un grand raidissement de tous les points de vue. L'amplitude d'esprit se restreint", a-t-il regretté. Dans un communiqué, le groupe d'opposition LR à la ville a accusé la mairie de Marseille d'avoir "réinventé le maccarthysme" : "Pense comme nous ou on te vire", ont accusé les élus des Républicains au conseil municipal, en parlant de "sectarisme" et de "chasse aux sorcières".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bouches-du-rhône Politique Franck Ferrand
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants