2 min de lecture Danse

À la découverte de la pole dance, une discipline acrobatique et artistique

REPORTAGE - À Montluçon, Aline Novais a créé une école de pole dance pour faire partager sa passion de cette discipline qui est selon elle, "un sport à part entière".

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
La pole dance à l'honneur Crédit Image : Guillaume Frixon/RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Guillaume Frixon édité par Quentin Marchal

Méconnue du grand public, la pole dance est une discipline qui allie délicatesse et musique en allant jusqu'à faire fantasmer certains passionnés. Dans l'Allier, Aline Novais, une infirmière, a créé son école de pole dance "Les Pol'ettes" à Montluçon et selon elle, cette discipline acrobatique demeure un sport à part entière.

Sportive depuis son plus jeune âge, Aline a pratiqué de la dance, de la boxe puis du football mais aucune de ces disciplines ne lui a procuré autant de plaisir que la pole dance. Cet art qui consiste à réaliser des figures sur une barre verticale lui permet de lâcher prise dans son quotidien : "C'est vraiment une récré, je viens là et je propose des cours entre mes tournées (d'infirmière). Quand je fais ça, je n'ai plus de problème et je ne pense à rien d'autre" dit-elle.

Après cinq ans de pratique, cette trentenaire dynamique se montre pourtant réservée lorsqu'elle évoque cette passion, à la réputation parfois sulfureuse : "J'ai commencé par la cacher avant de me dire qu'il fallait l'assumer. [...] C'est un sport et je le fais de manière sportive et pas du tout aguichante".

Un sport "extrêmement complet"

De son côté, Cécile est directrice d'une école primaire et amatrice de pole dance depuis trois ans. Pour elle, la discrétion est de mise : "C'est très compliqué par ce que quand on dit qu'on fait de la pole dance, on nous dit qu'on se dandine sur une barre alors qu'en fait pas du tout". 

À lire aussi
Une rave-party (illustration) faits divers
Isère : une rave-party réunit 200 danseurs, une centaine de verbalisations dressées

"C'est quelque chose que je ne divulgue pas car ça ne fait pas toujours bonne presse. Mon personnel ne le sait pas et les parents d'élèves encore moins" ajoute-t-elle en estimant qu'"on l'associe à du strip-tease alors que c'est loin d'être le cas". 

Trois fois par semaine, Cécile répète ses gammes dans ce sport exigeant qui demande beaucoup de préparation : "J'ai fait trois ans de danse classique à haut niveau et de la natation mais rien n'était au niveau de la pole dance. C'est extrêmement complet et artistique et on travaille tous les muscles et la souplesse de tout le corps".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Danse Allier Reportage
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants