1 min de lecture Parc d'attractions

L'interdiction des orques et dauphins est "injuste", pour le directeur du Marineland

INVITÉ RTL - Pascal Picot, directeur du Marineland, réagit à la décision du gouvernement d'interdire la reproduction et l'introduction de mammifères marins dans les parcs d'attractions.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
L'interdiction des orques et dauphins est "injuste", pour le directeur du Marineland Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière et Ryad Ouslimani

L’introduction et la reproduction de nouveaux dauphins et orques dans les parcs aquatiques vont être interdites, a indiqué le gouvernement ce mardi 29 septembre. "On s’y attendait, mais on a été surpris de l’annonce parce qu’on n’a pas du tout été concertés", indique sur RTL Pascal Picot, directeur général du Marineland d’Antibes.

Il explique également qui si l’intention est claire, "les détails restent très flous".  Les modalités, l’agenda et les conditions restent encore inconnus. "Il y a un manque total d’information", pointe Pascal Picot. 

De plus, ce dernier semble ne pas saisir la pertinence de la mesure. "Ça me paraît complètement incompréhensible et injuste", confie-t-il. "On est un zoo comme un autre", défend Pascal Picot. Il se pose la question d’un zoo qui a des animaux terrestres et qui continuera à en avoir. 

Concernant les spectacles qui sont présentés dans les parcs aquatiques par rapport aux zoos terrestres, Pascal Picot justifie cela par "une simple mise en scène de comportements naturels". "Ça ne dure jamais plus de 20 minutes", assure-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parc d'attractions Animaux Biodiversite
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants