1 min de lecture Société

L'e-constat peine à séduire les automobilistes

REPLAY - Le constat à l'amiable électronique, lancé il y a un an, permet de faire un déclaration d'accident via son smartphone. Le bilan est loin d'être satisfaisant.

auto radio Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
L'e-constat peine à séduire les automobilistes Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux et Loïc Farge

En un an, pas plus de 10.000 e-constats ont été adressés aux assureurs. Cela ne pèse pas lourd par rapport aux 5 millions de constats en version papier. Quelque 300.000 conducteurs ont bien téléchargé l'application. Mais là aussi c'est en demi-teinte, comparé aux presque 40 millions d'automobilistes. En réalité, beaucoup se plaignent encore de défauts techniques, comme l'impossibilité de se connecter. Un comble pour un outil qui est censé nous faciliter la vie. En effet, cette application gratuite sur votre smartphone (disponible sur l'App Store ou sur Google Play) entend réduire votre stress après un accrochage. En quelques clics seulement, vous remplissez toutes les formalités, vous dessinez le croquis. Vous pouvez aussi envoyez des photos géolocalisées et enregistrer les coordonnées des témoins. Après signature, le tout est transmis à votre assureur, avec retour de mail qui fait accusé de réception.

Nouvelles fonctionnalités

L'e-constat vient de se doter de nouvelles fonctionnalités. Il est désormais possible de sauvegarder les données de trois véhicules. Trois, c'est aussi le nombre d'options proposées pour enregistrer ses données personnelles : soit en renseignant soi-même les champs requis, soit en utilisant une application développée par certains assureurs, ou encore en flashant le QR code qui peut figurer sur la carte verte.

Ces améliorations vont-elle donner un coup d'accélérateur à l'e-constat ? En tous cas, il va falloir du temps pour voir disparaître la version papier. Pour preuve aux Pays-Bas, où le système a été lancé il y a trois ans, seuls un peu plus de 5% des constats sont remplis via un smartphone.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Assurance auto Accident
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants