1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Journée internationale du bonheur : les conseils pour affronter une journée difficile
3 min de lecture

Journée internationale du bonheur : les conseils pour affronter une journée difficile

Sommeil, pensées positives, concentration... Tal Ben-Shahar, professeur à Harvard, livre au "Huffington post" quelques conseils pour affronter une journée compliquée.

C'est quand le bonheur ?
C'est quand le bonheur ?
Journée internationale du bonheur : les conseils pour affronter une journée difficile
05:14
Journée internationale du bonheur : les conseils pour affronter une journée difficile
05:31
BEGOT 245300
Amandine Bégot
Animateur

C'est aujourd'hui le printemps, c'est aussi la Journée internationale du bonheur. Elle a été créée par l'ONU en 2012. Si vous ne vous êtes pas levé du bon pied ce matin, courez voir le Huffington post. Le site a rencontré un professeur de bonheur. Oui ça existe.

Tal Ben-Shahar enseigne à Harvard, ses cours sont même parmi les plus suivis de toute l'histoire de la prestigieuse université américaine. Il donne quelques conseils pour faire face aux petits tracas du quotidien, pour rester heureux en toute circonstance.

Règle numéro 1 : dormir. "7 à 8 heures par nuit", dit ce spécialiste. Forcément, c'est plus facile d'affronter une journée compliquée quand on est en forme. Ensuite, quand le réveil sonne, et même si vous avez bien dormi et que vous redoutez de passer une sale journée, Tal Ben-Shahar conseille de positiver, de penser aux deux ou trois petites choses amusantes qui pourraient égayer votre journée : un déjeuner avec un ami.

"Passer un peu de temps avec votre famille. Rien que d'y penser peut changer la manière dont on envisage la journée à venir", dit-il. "Enfin si une fois au travail, ça ne veut toujours pas, pas d'inquiétude. Concentrez vous sur une tâche 5 minutes". C'est ce qu’il appelle la technique des 5 premières minutes.

À lire aussi

"Il s'agit de se mettre à la tâche pendant seulement 5 minutes. Ce n'est pas difficile et souvent, après ces quelques instants, c'est bien plus simple de continuer. Si ça ne marche pas, poursuit-il, je prends 5 autres minutes, et ainsi de suite jusqu'à ce que l'objectif soit atteint."
Il suffisait d'y penser.

Les campagnes se vident des oiseaux

Le bonheur est dans le pré disait le film eh bien ce n'est visiblement plus vraiment le cas à en croire Le Figaro. En 15 ans, explique le quotidien, le nombre d'oiseaux a baissé de plus de 30% dans nos campagnes et le phénomène semble s’accélérer ces dernières années.

L'alouette des champs, la fauvette grisette ou le bruant ortolan ont par exemple perdu un individu sur trois en 15 ans. À l'origine de cette hécatombe : les pesticides et notamment les insecticides comme les neonicotinoïdes.

En 30 ans, la revue Nature l'a montré, le nombre d'insectes volants en Europe a diminué de 75%, ce qui se traduit mécaniquement par un effondrement de la nourriture disponible pour les oiseaux. Faute de nourriture, ils disparaissent.

Vegans versus jambon-beurre

À propos de nourriture justement. Ce match dans les journaux ce matin. Match entre vegans et amateurs de jambon-beurre. D'un coté Libération, de l'autre le Parisien/Aujourd'hui en FranceLibé met ce matin en une un hot-dog, où la carotte a remplacé la saucisse.

Le journal a enquêté sur ce phénomène. "Ont-ils vraiment tout faux", se demande le journal ? "Ce qui est sûr, c'est que la barbaque a toujours la gagne", écrit le journal.  "Nous consommons en moyenne 90 kilos de viande chaque année, soit 240 grammes par jour. Preuve que l'omnivore français reste très largement carnivore".

Consommation de viande peut-être attisée par la folie du burger. "Il a détrôné le jambon-beurre", annonce ce matin l'Obs. Une première en France. Avec près de 1,5 milliard d'unités vendues en 2017, les ventes de burgers dépassent celles du traditionnel sandwich. Désormais, 85% des restaurants le mettent à leur carte. 70% des burgers servis le sont, non pas en restauration rapide, mais à table.

Le jambon-beurre qui reste toutefois le sandwich préféré des Français. Le Parisien/Aujourd'hui en France publie le désormais traditionnel prix du jambon-beurre. Reflet de notre pouvoir d'achat, son prix continue d'augmenter : 2,94 euros en moyenne.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/