1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Jihad en Syrie : un père, qui a enlevé sa fille, mis en examen
2 min de lecture

Jihad en Syrie : un père, qui a enlevé sa fille, mis en examen

Un homme, qui a enlevé sa fille de 18 mois pour aller faire le jihad en Syrie, a été écroué.

Les membres d'un groupe djihadiste, en Syrie. (illustration)
Les membres d'un groupe djihadiste, en Syrie. (illustration)
Crédit : AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

L'homme soupçonné d'être parti pour le jihad en Syrie en 2013 après avoir enlevé sa fillette de 18 mois a été mis en examen samedi à Paris et écroué.

La petite Assia avait été récupérée en Turquie début septembre par sa mère, Mériam Rhaiem, qui se battait depuis plus de dix mois pour la retrouver. Interpellé fin août, son père avait été expulsé mardi par la Turquie et placé en garde à vue.

Présenté samedi à une juge d'instruction du pôle antiterroriste de Paris, il a été mis en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", puis placé en détention sur décision d'un magistrat spécialisé.

Pas un combattant

Il reste visé par une seconde procédure, une information judiciaire ouverte à Bourg-en-Bresse, dans l'Ain, le département où réside Rhaiem qui avait porté plainte pour "soustraction de mineur" et "établissement de faux documents administratifs".

À lire aussi

Son avocate, Me Sarah Mauger-Poliak a affirmé que la petite Assia "n'avait jamais été dans une situation de danger". Elle a contesté que son client soit "un dangereux jihadiste", en expliquant qu'il n'avait "jamais combattu en Syrie".

"Son rôle était de répartir la nourriture au sein du groupe armé qu'il avait rejoint", a-t-elle affirmé à l'AFP. "Il avait obtenu en échange qu'on mette à sa disposition un appartement du côté turc de la frontière, pour y mettre sa fille en sécurité".

"Son seul souhait était de rassembler sa famille en Turquie", a-t-elle poursuivi. "Quand il a compris que la mère ne viendrait pas, il a décidé de lui rendre sa fille", a-t-elle ajouté, en affirmant que son client était "soulagé" d'être de retour en France.

Récupérée en Turquie

La petite Assia avait été enlevée le 14 octobre 2013. Ce jour-là, le père, dont Mériam Rhaiem était séparée depuis juillet 2012, n'avait pas ramené leur fille chez elle après l'avoir gardée comme tous les lundis. Après avoir mobilisé la presse sur le sort de sa fille et en avoir appelé au gouvernement, Rhaiem était finalement parvenue à récupérer sa fille en Turquie.

La mère et l'enfant étaient arrivées le 3 septembre de Turquie sur la base aérienne de Villacoublay (Yvelines), où elles avaient été accueillies par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/