1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Jets privés : a-t-on le droit de suivre les trajectoires de ces avions ?
2 min de lecture

Jets privés : a-t-on le droit de suivre les trajectoires de ces avions ?

"Celebrity Jets", "I Fly Bernard", "L’avion de Bernard"... Ces derniers mois, la légalité des publications de certains comptes Twitter qui affichent les trajets des jets privés est au cœur des questionnements.

Un Jet privé (Illustration)
Un Jet privé (Illustration)
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Lison Bourgeois & AFP

Ce sont de nouvelles informations qui fleurissent sur les réseaux sociaux et qui intéressent de nombreux internautes. En effet, de plus en plus de sites et comptes Twitter suivent en temps réel le trafic aérien. Si certaines limites légales existent, les groupes qui reconstituent les trajectoires de vol soulignent que la source d'information principale est disponible légalement et accessible à tous ceux qui disposent de l'équipement nécessaire. 

Chaque année des compagnies de fret aérien russes, des propriétaires d'avions saoudiens ou d'autres personnes demandent à Dan Streufert d'arrêter de publier leurs déplacements. Il est le fondateur du site américain de suivi de vol ADS-B Exchange. "Nous n'avons rien supprimé jusqu'à présent. Ce sont des informations publiques. Et je ne veux pas être l'arbitre qui décide qui a raison ou tort", explique t-il. 

Un site comme Flightradar24 dispose de 34.000 récepteurs au sol à travers le monde pouvant capter ce type de signaux. Ces données sont envoyées vers un réseau central et croisées avec les horaires de vol et d'autres renseignements sur les avions. 

Il faut ensuite trouver les propriétaires des avions

Réussir à identifier le propriétaire d'un avion n'est pas simple. Jack Sweeney est le créateur du compte Twitter "Celebrity Jets" et il a déniché le jet privé d'Elon Musk après une demande d'information aux archives publiques du gouvernement américain. Le patron de Tesla lui a proposé 5.000 dollars pour enterrer le compte "ElonJet", plus de 480.000 abonnés, qui suit tous les mouvements de l'avion du multi-milliardaire.

"Il suscite tellement d'intérêt, je fais quelque chose qui marche. Les gens aiment voir ce que les célébrités font, ça, et le truc autour des émissions", note Jack Sweeney, en référence à l'indignation vis-à-vis de l'empreinte carbone des avions. Publier ce type d'informations sur Twitter permet aux gens "d'y accéder plus facilement et de comprendre", ajoute-t-il. "Les donnés sont déjà là. Je ne fais que les redistribuer", affirme-t-il.

Ce n’est pas parce qu’une donnée est publique que l’on peut s’en servir

Guillaume Champeau, juriste et spécialiste du numérique

"Ce n’est pas parce qu’une donnée est publique que l’on peut s’en servir dans des traitements pour porter atteinte à la vie privée", estime Guillaume Champeau, juriste et spécialiste du numérique, dans les lignes du journal La Croix. "Si vous roulez dans la rue avec votre voiture, votre numéro d’immatriculation est visible (…). Pour autant, je n’aurais pas le droit de vous suivre et d’afficher tous les déplacements que fait votre véhicule dans l’espace public", compare-t-il sur son blog

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire