1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Jérôme Kerviel libéré de prison sous bracelet électronique
4 min de lecture

Jérôme Kerviel libéré de prison sous bracelet électronique

Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Un bracelet électronique (illustration)
Un bracelet électronique (illustration)
Les Auditeurs ont la Parole du 08/09/2014
28:43

Jérôme Kerviel libéré de prison sous bracelet électronique

Symbole des dérives de la finance qu'il dénonce aujourd'hui, Jérôme Kerviel est sorti ce matin de prison pour finir sous bracelet électronique la peine à laquelle il a été condamné pour avoir causé 4,9 milliards de pertes à la Société générale. 

 "Je suis super heureux de sortir aujourd'hui, cela va être plus facile pour moi, mes proches, pour travailler sur le dossier", a déclaré Jérôme Kerviel aux  journalistes sur place. "J'ai envie d'avoir une vie normale..." 

Condamné définitivement en mars à cinq ans d'emprisonnement, dont trois ferme, l'ex-trader aura donc passé un peu plus de 150 jours, soit près de cinq mois, en détention. 

Mais il n'est pas libre pour autant et reste techniquement "sous écrou": la cour d'appel de Paris lui a accordé jeudi un aménagement de peine, contre l'avis du parquet, sous forme d'un bracelet électronique. 
 
"C'est toujours mieux que d'être enfermé dans 9 mètres carrés", a souligné Jérôme Kerviel, qui doit se rendre dans la foulée dans une antenne parisienne du service d'insertion et de probation (Spip) pour se faire poser le fameux bracelet. 

Un boîtier de contrôle sera ensuite installé à son domicile. Il permettra aux services pénitentiaires de vérifier qu'il respecte bien ses horaires de sortie. 


Invitées du débat de RTL Midi : Céline Parisot, ancienne juge d'application des peines et secrétaire nationale de l'USM (Union Syndicale des Magistrats) et Marie Crétenot, juriste à l'OIP (Observatoire International des Prisons).

La rédaction vous recommande

Nemmouche : projet d'attentat le 14 juillet

Medhi Nemmouche, le tueur présumé du Musée juif de Bruxelles, se vantait de vouloir perpétrer un  attentat le 14-Juillet à Paris devant les journalistes français qu'il a vus pendant leur détention en Syrie, affirme Libération. 

Le quotidien dit s'appuyer sur "plusieurs sources" ayant eu accès aux procès-verbaux d'audition de Didier François, Nicolas Hénin, Pierre Torrès et Edouard Elias, otages en Syrie et qui ont été confrontés à Nemmouche entre juillet et décembre 2013 alors qu'ils étaient otages. 

Selon eux, "l'objectif de Nemmouche était de commettre un attentat à Paris pendant le défilé du 14-Juillet", croit savoir Libération. 

Devant les otages, le jihadiste français, par ailleurs geôlier tortionnaire selon le témoignage de Nicolas Hénin, affirmait qu'il voulait commettre une attaque "à la Merah puissance cinq" "sur les Champs Elysées", poursuit le quotidien. 

"Je vais faire cinq fois Merah au défilé du 14 Juillet", a-t-il dit, relate Libération. 

Mohammed Merah, un jeune Toulousain, avait été tué par la police en mars 2012 après avoir mené plusieurs expéditions à scooter au cours desquelles il avait tué sept personnes, dont plusieurs enfants dans une école juive. 

Aucun élément laissant penser à un début de mise en oeuvre du projet meurtrier de Nemmouche n'est dévoilé.  

 

La rédaction vous recommande

Abattage rituel et hippophagie : lettre ouverte de Bardot au gouvernement

Brigitte Bardot, qui fêtera ses 80 ans le 28 septembre, s'est offert aujourd'hui de pleines pages dans la presse pour demander au gouvernement l'abolition de l'abattage rituel et la fermeture des abattoirs de chevaux. 

"Voilà les deux évolutions indispensables à notre époque que je demande aux gouvernements successifs depuis 30 ans. Il serait juste de me les accorder après tant d'années de suppliques et d'attente. Si je ne les obtiens pas, j'en conclurai que j'ai raté ma vie", écrit l'icône du cinéma français des années 50-60, dans une lettre ouverte adressée notamment au chef de l'Etat et au Premier ministre et publiée par Le Parisien, Le Figaro et Var Matin. 

 "Une proposition de loi visant à faire passer le cheval d'animal de rente à animal de compagnie, lui évitant ainsi l'abattoir, a été déposée fin juin 2013 à l'Assemblée (...). Je demande que cette proposition, restée lettre morte, soit prise en compte et débattue dans les plus brefs délais et qu'elle m'apporte enfin la satisfaction demandée", souligne BB, en photo avec Duchesse,  "une jument qu'elle a sortie de l'abattoir et qui a vécu 40 ans à ses côtés". 


Brigitte Bardot a-t-elle raison de vouloir interdire la viande de cheval ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour !

La rédaction vous recommande

L'Etat apporte une caution à tous les étudiants pour se loger

Tous les étudiants pourront désormais bénéficier d'une caution locative, garantie de l'Etat pour faciliter l'accès des jeunes au logement, a annoncé lundi la secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso. 

Le dispositif de caution locative étudiante, appelée la "CLé", permet aux étudiants de moins de 28 ans de bénéficier d'une garantie de l'Etat et d'être dispensés du paiement de la caution. En cas d'impayés, le propriétaire a la garantie d'être dédommagé par un Fonds de garantie. 

La "CLé" est "généralisée à tous les étudiants qui n'ont pas de garants, quels que soient leurs revenus, leur situation familiale, leur nationalité", a expliqué Geneviève Fioraso à l'AFP.

"La difficulté de l'accès au logement ne doit pas être un obstacle à la poursuite d'études et à la réussite des étudiants", a-t-elle justifié, souhaitant "rétablir l'ascenseur social dans notre pays et accueillir, dans de bonnes conditions, les étudiants étrangers", qui sont une des cibles "prioritaires". 
 

La rédaction vous recommande

Football : léger coup d'arrêt pour les Bleus

L'équipe de France, profondément remaniée, n'a pas réussi à capitaliser sur son beau succès  de jeudi contre l'Espagne et a subi un petit coup d'arrêt en concédant le nul en Serbie (1-1), hier soir à Belgrade en amical. 

Trois jours à peine après s'être offerts le scalp des ex-champions du monde espagnols au Stade de France (1-0), les Bleus n'ont pas démérité. Mais les nombreux changements (7) effectués par le sélectionneur Didier Deschamps ont fait leur effet et après une ouverture du score rapide signée Paul Pogba (14e), un missile d'Aleksander Kolarov (80e) les a empêchés de quitter la Serbie sur une victoire.  

La rédaction vous recommande


Nous attendons vos commentaires et vos avis. A vous de jouer !

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/