2 min de lecture Terrorisme

Jeannette Bougrab : "L'idée qu'en France on est protégé est une erreur"

INVITÉE RTL - L'ancienne compagne de Charb, partie vivre en Finlande après les attentats de Charlie Hebdo, revient en France pour continuer de mener son "combat pour la liberté".

Thomas Sotto L'Entretien du Jour Thomas Sotto iTunes RSS
>
L'Entretien du jour du 25 septembre 2017 Crédit Image : WITT/SIPA | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

Fuir la France pour retrouver une vie normale en Finlande. Deux ans après les attentats de Charlie Hebdo, Jeannette Bougrab est de retour dans l'hexagone après avoir écrit un nouvel ouvrage. "J'ai quitté la France un pays que j'aime tant, que je chérissais après le deuil de ma mère et le deuil de Charb. J'ai choisi la Finlance, et cette terre m'a accueillie avec beaucoup de chaleur", explique l'ancienne compagne du dessinateur de Charlie Hebdo, tué ce matin du 7 janvier 2015.

Si elle évoque une "douce" installation en Finlande, elle évoque malgré tout une expérience difficile alors qu'elle n'avait "jamais vécu à l'étranger" auparavant. "Je suis partie dans ce pays, avec la polémique, après avoir été traînée dans la boue. Tout me paraissait différent mais en même temps, cela m'a permis de me remettre debout", glisse-t-elle.

Surtout que le passé ne s'est évidemment pas envolé sur le trajet. Et une fois à  Helsinki, Jeannette Bougrab continuait à représenter "une menace". "Cela a été très difficile. Il a fallu que l'ambassadeur et la police se réunissent avec les parents d'élèves pour dire que je n'étais pas une menace. J'étais partie pour échapper à tout cela et je me retrouvais en face", détaille-t-elle en pensant essentiellement à sa fille qui "n'a rien demandé". Et d'ajouter : "Mon souci, c'est de la protéger donc si je dois partir plus loin, je partirai plus loin".

Le combat que mène n'est pas celui d'une reconnaissance, mais le combat pour la liberté

Jeannette Bougrab
Partager la citation

Aujourd'hui, l'essayiste et juriste veut tourner la page et oublier la polémique qui avait vu la famille et les proches de Charb rejeter le statut de compagne à Jeannette Bougrab. "Aujourd'hui, le combat que mène n'est pas celui d'une reconnaissance d'une femme illégitime pour certain, mais le combat pour la liberté pour la laïcité", lance-t-elle assurant que sa vie n'a "aucun intérêt".

À lire aussi
Un dessin du procès de Sid Ahmed Ghlam en octobre 2020 terrorisme
Procès de Sid Ahmed Ghlam : "J'avais ces intentions-là, oui", avoue le terroriste

Elle évoque dès lors un pays "gangrené par l'islamisme". "Il y a eu Charlie, le Bataclan, le 14 juillet, le père Hamel, ce couple de policiers, ces militaires... Le vrai sujet c'est qu'il y a des territoires perdus de la république", regrette-t-elle. Et de conclure : "L'idée qu'en France on est protégé est une erreur. On n'est plus protégé".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Attentats à Paris Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants