1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Irak : la Russie ne restera pas les "bras croisés"
1 min de lecture

Irak : la Russie ne restera pas les "bras croisés"

Le vice-ministre russe des affaires étrangères a déclaré que son pays ne resterait pas inactif face à la situation en Irak.

Sergueï Ryabkov à Damas, en Syrie, le 28 juin 2014.
Sergueï Ryabkov à Damas, en Syrie, le 28 juin 2014.
Crédit : LOUAI BESHARA / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le diplomate n'aura pas donné plus de précisions sur les intentions russes, mais le message est clair. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, a affirmé, samedi 28 juin à Damas, que son pays ne resterait pas "les bras croisés" face à l'offensive des jihadistes en Irak.

"La Russie ne restera pas les bras croisés face aux tentatives des groupes de propager le terrorisme dans les pays de la région", a déclaré M. Ryabkov lors d'une conférence de presse à l'issue d'un entretien avec le président syrien Bachar al-Assad.

M. Ryabkov, dont le pays est le principal soutien du régime de M. Assad, répondait à une question sur l'offensive fulgurante du groupe ultra-radical de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ces dernières semaines dans le nord et l'ouest de l'Irak.

La situation en Irak menace les fondements de l'Etat irakien

Sergueï Ryabkov

"La situation est très dangereuse en Irak et menace les fondements de l'Etat irakien" a poursuivi M. Ryabkov, dont les propos étaient traduits en arabe, tout en insistant qu'en Syrie comme en Irak, la solution ne pouvait venir que d'un "véritable dialogue national".

À lire aussi

Interrogé sur la décision des Etats-Unis de soutenir l'opposition modérée armée en Syrie, M. Ryabkov a répété qu'il il n'y avait "pas d'alternative à la solution politique". "Nous rejetons une telle politique américaine. Il est de l'intérêt de tous, y compris les Américains, d'adopter une position responsable concernant la crise syrienne", a-t-il ajouté.

Le président américain Barack Obama a demandé au Congrès de débloquer 500 millions de dollars pour "entraîner et équiper" l'opposition modérée armée en Syrie, face à l'influence des extrémistes sunnites de l'EIIL en Syrie et dans l'Irak voisin.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire