1 min de lecture Consommation

Intermarché épinglé par la Répression des fraudes : "Une mise en garde"

INVITÉE RTL - La secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, Delphine Gény-Stéphann, estime que la mise en cause d'Intermarché par la DGCCRF pour ses promotions excessives "servira de contre-exemple à l'ensemble de la profession".

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Intermarché épinglé par la Répression des fraudes : "une mise en garde" Crédit Image : FRED TANNEAU / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Thibaut Deleaz

"Très clairement c'est une mise en garde." Delphine Gény-Stéphann, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, a réagi aux conclusions de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui a épinglé Intermarché pour ses promotions sur des pots de Nutella et des couches Pampers.

Elle a dénoncé "le fait qu'ils (Intermarché, ndlr) aient enfreint la loi" avec ces promotions. "Cela servira de contre-exemple à l'ensemble de la profession", a-t-elle assuré au micro de RTL. Le procès verbal transmis à la justice par la DGCCRF va être instruit, et l'entreprise risque une amende de 375.000 euros.

Intermarché, avec ses remises de 70%, a vendu ses produits à perte. Si cette pratique est autorisée uniquement pendant les soldes comme fin janvier, elle ne peut concerner "que des produits qui étaient déjà en stock le mois précédent", a rappelé la secrétaire d'État, ce qui n'était pas le cas d'Intermarché.

Elle veut plus d'encadrement de ces remises à l'avenir. "Il ne s'agit pas d'interdire ces promotions mais d'éviter les abus et les excès", a assuré Delphine Gény-Stéphann sur RTL. Et de rappeler que la grande distribution devrait "trouver une nouvelle façon de partager la valeur de telle sorte que les agriculteurs puissent se rémunérer de façon correcte".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Grande distribution Intermarché
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants