1 min de lecture Impôts

Report d'un an du prélèvement à la source pour les particuliers-salariés

INFO RTL - La réforme n'interviendra qu'en janvier 2020, quand les plateformes Internet de déclaration des Urssaf seront modernisées. Quelque 250.000 salariés contribuables sont concernés.

>
Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, sur RTL : "Le prélèvement à la source décalé d'un an pour les salariés des particuliers" Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Christophe Ponzio | Durée : | Date :
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio et La rédaction numérique de RTL

Emmanuel Macron l'avait déjà reporté au 1er janvier 2019. Comme RTL vous l'a révélé ce jeudi 5 juillet, Bercy repousse d'un an la mise en place du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu pour les 2,2 millions de particuliers-salariés (emplois à domicile) et leur million de salariés. La réforme n'interviendra qu'en janvier 2020, quand les plateformes Internet de déclaration des Urssaf seront modernisées.

Pour rappel, grâce à cette mesure, l'impôt sur le revenu sera désormais collecté directement sur votre fiche de paie, par votre employeur, votre caisse de retraite ou Pôle Emploi. Tous les mois, une part de votre salaire sera donc amputée et reversée directement à l'administration fiscale.

Si vous avez recours à de la garde d'enfant, des heures de ménage, de repassage ou de jardinage, il n'y aura donc aucun changement pour l'an prochain. Il ne sera pas nécessaire de calculer le montant des impôts à ponctionner sur les salaires des employés à domicile.

Une fois que les plateformes de déclaration CESU ou Pajemploi seront modernisées, les plateformes Internet des Urssaf s'occuperont de tout : déclaration des salaires, prélèvement des cotisations, fiche de paie, et donc prélèvement à la source.

À lire aussi
L'application Impots.gouv ne s'adresse pas à ceux qui font leur déclaration pour la première fois fiscalité
Prélèvement à la source : plus que quelques jours pour corriger sa déclaration

Le report de la mise en place du prélèvement à la source va impacter directement les salariés, aides à domicile ou assistants maternels : ils ne paieront pas d'impôts en 2019. À la place, il faudra tout régler au plus tard à l'automne 2020, en trois fois pour les mois de septembre, octobre et novembre 2020. Mais il sera aussi possible de verser des acomptes volontaires avant le délais.

250.000 contribuables sont concernés, "pour des montants d'impôts assez minimes", justifie Bercy, qui considère la mesure comme un geste de simplification.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Impôts Entreprises Salariés
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants