1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Immigration : un village fait de l'accueil des migrants une seconde nature
1 min de lecture

Immigration : un village fait de l'accueil des migrants une seconde nature

REPORTAGE - La commune de Pessat-Villeneuve (Puy-de-Dôme) accueille chaque année une cinquantaine de migrants.

Gérard Dubois, maire de Pessat-Villeneuve (Puy-de-Dôme), ici avec Manuel Valls.
Gérard Dubois, maire de Pessat-Villeneuve (Puy-de-Dôme), ici avec Manuel Valls.
Crédit : Thierry Zoccolan / AFP
Immigration : un village fait de l'accueil des migrants une seconde nature
04:11
La rédaction de RTL & La rédaction numérique de RTL

À une vingtaine de kilomètres de Clermont-Ferrand, se trouve le village de Pessat-Villeneuve. Depuis le 20 décembre, et jusqu'au 31 mars, il accueille une cinquantaine de migrants.

Ce centre d'accueil temporaire est bien plus qu'une structure sociale. C'est toute une commune qui donne de son temps pour aider ces migrants de passage. Ce village a fait de l'accueil des réfugiés une seconde nature.

Pour la troisième année consécutive, le centre d'accueil et d'orientation de la commune a ouvert ses portes et à écouter le maire, Gérard Dubois, accueillir 54 migrants dans une commune de 600 habitants, cela se fait "comme une lettre à la Poste".

Repas, loisirs, cours de français...

Syriens, Éthiopiens, Afghans, Soudanais... 54 hommes vivent dans des baraquements installés dans la cour du château. Pour le maire, cet accueil temporaire ne coûte quasiment rien à sa commune. "Pour chaque migrant, il y a un financement de l'État en fonction du type ou du lieu d'accueil. À travers ces euros-là, l'association doit les nourrir, s'occuper du site...".

À lire aussi

Si cela semble être une formalité aujourd'hui d'accueillir ces demandeurs d'asile, en 2015, le maire a du se montrer pédagogue et convaincre ses administrés. "À la première réunion publique, j'en ai pris plein la tête. C'était de la folie furieuse."

Aujourd'hui, une trentaine de bénévoles s'investissent à tour de rôle auprès des migrants. Repas, loisirs, cours de français... Le dévouement a dépassé bon nombre d'espérances.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/