1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Île-de-France : les bases de loisirs pâtissent du mauvais temps
1 min de lecture

Île-de-France : les bases de loisirs pâtissent du mauvais temps

Le mauvais temps a fait fuir les vacanciers dans les bases de loisirs d’Île-de-France.

Des enfants dans une base de loisirs à Temple-sur-Lot le 8 juillet 2015. (illustration)
Des enfants dans une base de loisirs à Temple-sur-Lot le 8 juillet 2015. (illustration)
Crédit : Abad/Salle de Presse/SIPA
Île-de-France : les bases de loisirs pâtissent du mauvais temps
01:29
Christophe Ponzio & La rédaction numérique de RTL

Sale temps pour les bases de loisirs. Alors que le soleil et la chaleur sont revenus en début de semaine, l’éclaircie a été de courte durée. Avec un mercure en berne - sous les 20 degrés la semaine dernière - et de fortes averses, le nombre d'entrées s'est effondré dans les bases de loisirs d'Île-de-France selon les informations recueillies par RTL.

Depuis le 1er août, la fréquentation a chuté en moyenne de 20% à 90% selon les bases, avec des écarts abyssaux sur certains jours. Par exemple, l'île de loisirs de Jablines-Annet (Seine-et-Marne), l'une des quatre plus importantes, a enregistré 50 entrées samedi 12 août, contre 6.000 en moyenne par jour lors d’un mois août habituel.

Une baisse de 90% par rapport à 2016

Même constat dimanche à celle d'Étampes dans l'Essonne, avec seulement quelques dizaines de vacanciers prêts à se baigner, alors qu'il en faut 1.200 pour équilibrer la saison. Quant à la base du Val-de-Seine, dans les Yvelines, le plus beau jour d'août a attiré 500 vacanciers, soit 5 fois moins qu'en temps normal (2.500).

Le nombre d'entrées à la base de Saint-Quentin-en-Yvelines (78) a chuté de 22% depuis début août, d'au moins 30% sur celle de Buthiers (Seine-et-Marne), de moitié pour la base de Bois le Roi (Seine-et-Marne), de 47% sur la base du Port aux Cerises à Draveil (Essonne) qui a carrément fermé l'espace baignade samedi dernier.

À lire aussi

Sur l'île de loisirs de Vaires-Torcy en Seine-et-Marne, la fréquentation depuis le 1er août s'effondre même de 90% par rapport à l'an dernier ! L’été 2017 risque de peser durablement sur les bases de loisirs franciliennes qui ne pourront pas rééquilibrer leurs comptes dans la dernière quinzaine.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/