1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. iDTGV Max, la dernière innovation de la SNCF déraille
2 min de lecture

iDTGV Max, la dernière innovation de la SNCF déraille

Un mois après le lancement d'iDTGV Max, qui permet de voyager en illimité sur le réseau iDTGV, de nombreux passagers dénoncent une arnaque et rendent leur abonnement.

10.000 abonnements illimités iDTGV en vente pour les 10 ans du service
10.000 abonnements illimités iDTGV en vente pour les 10 ans du service
IDTGV Max, la dernière innovation de la SNCF déraille
00:01:40
Christophe Ponzio & Benjamin Hue

10.000 clients en deux semaines... Et beaucoup de déçus. Fin janvier, la SNCF avait fait sensation pour son dixième anniversaire en lançant iDTGV Max, un forfait de transport illimité, vendu en nombre limité, pour les voyages longue distance. Le principe est alléchant. Contre 59,99 euros par mois, les usagers peuvent voyager pendant un an comme bon leur semble sur les lignes iDTGV, la filiale de la SNCF dont les réservations ne se font que sur internet.

Pas assez de destinations, peu de places disponibles

Mais de nombreux clients n'ont pas trouvé leur bonheur. L'offre est limitée à 30 destinations, essentiellement touristiques. Bien loin des 230 destinations desservies par le TGV. Si Paris, Lyon Saint-Exupéry, Brest ou Marseille sont concernées, pour Besançon, Lille ou Strasbourg, il faudra repasser. La fréquence des trains est très faible et il faut parfois patienter plusieurs mois pour effectuer une réservation. Si bien que certains passagers n'hésitent pas désormais à dénoncer une arnaque.

Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, un abonné explique que pour rallier Lyon depuis Toulon, il est contraint de passer par Paris. À l'opposé. Sur les réseaux sociaux, d'autres font part de leur mécontentement après avoir voyagé debout. Le président de l'association des usagers des chemins de fer n'est pas surpris par ce raté. "On multiplie les offres en grand renfort de communication. Puis on s'aperçoit que le voyageur est lésé face à une offre avec un maximum de contraintes. On se fait avoir très facilement", explique Willy Colin.

Les usagers ont confondu réseau TGV et iDTGV

Face à ces accusations, la SNCF ne veut pas entendre parler de couac. L'entreprise rappelle que les 10.000 abonnements iDTGV Max proposés ont été vendus en à peine 24 heures le 8 février dernier. Selon elle, certains clients n'ont pas suffisamment étudié les conditions de l'offre. Pris dans la précipitation, ils ont confondu les réseaux TGV et iDTGV. Un porte-parole de la SNCF explique que seulement 5% des clients ont rendu leur abonnement et obtenu un remboursement. Les 500 pass remis en vente ont d'ailleurs déjà trouvé preneur, sans publicité.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire